Sénégal: Relance de la campagne de retrait des enfants de la rue - Ndeye Sali Diop Dieng dessine sa feuille de route

13 Décembre 2019

Face aux députés hier, jeudi 12 décembre, pour le vote du projet de budget 2020 de son département, le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'Enfance, Ndèye Sali Diop Dieng, a annoncé la relance de la campagne de retrait des enfants de la rue mais aussi le renforcement des financements destinés aux femmes, entre autres projets.

La question du retrait des enfants de la rue a été au cœur des débats hier, jeudi 12 décembre 2019 à l'hémicycle, lors du vote du projet de budget 2020 du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'Enfance.

Répondant aux nombreuses interpellations des députés, le ministre Ndèye Sali Diop Dieng a indiqué que le programme de retrait des enfants de la rue sera relancé et mis en œuvre à travers un projet de loi qui sera soumis au Chef de l'Etat.

Parmi les activités dans le cadre du programme Enfance de son département pour l'année 2020, le ministre a souligné la poursuite du plaidoyer pour l'adoption du Code de l'enfant, le plaidoyer et la sensibilisation pour l'amélioration de l'image de l'enfant en ligne et dans les médias et la poursuite de la mise en place de Comités départementaux de promotion de l'enfant.

DEUX FONDS DE 970.000.000 F CFA ET 420.000.000 F CFA DESTINES AUX FINANCEMENTS DES FEMMES

En effet, les activités relatives au programme Autonomie économique des femmes en 2020 sont la finalisation des travaux de construction et d'équipements des Centres départementaux d'assistance et de formation pour la femme (Cedaf) de Kaffrine et d'Oussouye, le démarrage des travaux de construction du Cedaf de Kaolack, le financement des activités économiques des femmes et des filles etc.

Sur ce, Ndèye Sali Diop Dieng a fait savoir que le Fonds national de l'entreprenariat féminin et le Fonds national de crédit pour les femmes accorderont des financements globaux de 970.000.000 F Cfa et 420.000.000 F Cfa aux femmes.

En ce qui concerne le programme Famille et Genre, il est prévu l'accélération du processus d'institutionnalisation du genre dans les ministères, le renforcement des capacités techniques des administrations en matière d'intégration du genre dans les politiques publiques, l'intensification de la lutte contre les violences basées sur le genre et les mutilations génitales féminines (Mgf), entre autres.

Selon le ministre, les violences basées sur le genre (Vbg) demeurent une question aigue, à laquelle il faudra trouver une réponse à travers la mise en œuvre du Plan national d'action contre les Vbg.

Elle a souligné que le Comité technique national pour l'élimination des violences basées sur le genre va poursuivre le renforcement du cadre juridique pour l'élimination des violences faites aux femmes, aux filles et aux enfants.

DECENNIE DE LA FEMME AFRICAINE, RESOLUTION 1325 ET CONFERENCE DE BEIJING : 2020, UN TOURNANT DANS LA LUTTE DES FEMMES

A en croire le ministre Ndèye Sali Diop Dieng, le budget 2020 de son département s'exécutera dans un contexte marqué par trois données majeures. La première est, selon elle, relative au basculement, le 1er janvier 2020, dans le nouveau cadre harmonisé des finances publiques au sein de l'Uemoa.

Le deuxième élément de contexte porte sur la montée en puissance du Plan Sénégal émergent (Pse), dont la deuxième phase s'assigne comme objectif global de consolider les bases de la croissance économique acquise et de neutraliser les facteurs de vulnérabilité, d'exclusion et de discrimination.

L'année 2020 marque, en effet, la fin de la Décennie de la Femme Africaine, le 25ème anniversaire de la Conférence de Beijing et le 20ième anniversaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.

BUDGET DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA FAMILLE, DU GENRE ET DE LA PROTECTION DE L'ENFANCE : 21.610.119.825 F Cfa accordés à Ndèye Sali Diop Dieng

Le projet de budget 2020 du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'Enfance a été adopté par les députés à l'Assemblée nationale hier, jeudi 12 décembre 2019. Ce budget est arrêté à 21.610.119.825 F Cfa en crédits de paiement.

Les autorisations d'engagement s'élèvent à 93.107.056.262 F Cfa. Le budget du département de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'Enfance va être réparti en quatre programmes : Autonomie économique des femmes ; Enfance, Famille et Genre et Pilotage, Coordination et Gestion administrative.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.