Cameroun: Développement de l'élevage - Un projet pour le septentrion

Il vise à améliorer les moyens de subsistances des populations des régions concernées.

La première session du comité de pilotage du Projet de développement de la commercialisation de bétails et des infrastructures d'élevage (PD-COBIE) s'est tenue mercredi à Yaoundé. Elle était présidée par le ministre de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), Dr Taïga. Le projet financé par la Banque islamique de Développement (BID) vise à améliorer les moyens de subsistance des populations des régions de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême-Nord.

De manière spécifique, il sera question de renforcer le commerce intérieur et régional du bétail, améliorer la santé animale, augmenter la production animale et renforcer l'organisation des marchés à bétail. Ce projet s'articule autour de quatre composantes que sont la construction et la modernisation des marchés d'infrastructures et d'élevage, l'appui au renforcement de capacités organisationnelles et institutionnelles, l'accès à la micro finance islamique et le renforcement de l'organisation des marchés à bétails. « Le PD-COBIE vient compléter la production, mais s'occupe aussi du maillon qui passe dans la commercialisation et la transformation.

Avec les marchés qui seront mis en place et la circulation appropriée, nos villes seront davantage adaptées aux éleveurs et ceux-ci trouveront à travers ce processus de développement de marché un moyen de renforcer les revenus des populations et lutter contre la pauvreté », souligne le ministre Taïga.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.