Angola: Le manque d'une plateforme logistique retarde la croissance économique

Moçâmedes (Angola) — Le manque d'une plateforme sur le territoire angolais, et en particulier dans le sud de l'Angola, provoque un retard dans la croissance économique et le développement durable du pays, selon le directeur des Chemins de fer de Moçâmedes à Namibe, Manuel Kanda Kanda.

Le responsable a dit que cette situation, principalement à Namibe, exigeait que les agriculteurs, les pêcheurs et autres, s'associent en coopératives pour rendre leurs activités plus dynamiques.

Dissertant le thème "Les transports comme la solution plus efficace et adéquate pour la croissance et développement durable de Namibe", dans le cadre de la tenue du premier forum provincial du secteur des transports, Manuel Kanda Kanda, a indiqué que les coopératives et les associations existantes devraient investir dans des conseils spécialisés dans différents domaines, pour acquérir des connaissances, de nouvelles compétences, dans le but de les appliquer dans leurs activités.

"Pour les coopératives de transport, des petites aux plus grandes, elles doivent transporter leurs produits vers les centres de consommation et/ou de transformation, et chacune d'elle devrait être responsable d'elle-même. Une fois fait, nous aurons un système de logistique efficace qui résultera à la génération d'emplois directs, indirects et à l'augmentation des richesses", a-t-il souligné.

Sur l'Etat, indique le directeur, il lui revient la responsabilité de construire de routes d'accès, commençant dans des centres de production vers les centres de consommation et d'autres investissements structurants pour soutenir les activités logistiques, notamment la fourniture d'électricité et d'eau, des incitations pour la classe entrepreneuriale privée, la construction d'entrepôts et de réfrigérateurs pour la conservation des produits et finalement la distribution de produits dans des centres de consommation.

Un autre investissement que le responsable a rappelé, est celui de la construction du centre logistique de Mira-Praia, situé à environ 26 km de la localité Caraculo, municipalité de Moçâmedes, un projet intégré, attirant des intérêts économiques, et qui pourrait être considéré comme la plate-forme logistique tournante du sud de l'Angola, annonçant la reprise de l'exploitation des mines de Cacinga en provenance de Huíla, qui seront transportées par des trains du Chemin de fer Moçâmedes vers le port minier de Saco-Mar Namibe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.