Angola: Le MINSA prévoit de vacciner deux millions d'enfants contre la polio

Luanda — Deux millions d'enfants de moins de cinq ans seront vaccinés sur toute l?étendue du pays, a informé vendre, à Luanda, le secrétaire d'État à la Santé, Fernando Mufinda.

La campagne de vaccination de trois jours va couvrir, entre autres, les provinces de Luanda, Bengo, Cuanza Sul, Bié.

Dans la province de Luanda, capitale du pays, les autorités sanitaires prévoient de vacciner dans une première phase, 1,6 million d'enfants. Pour cette campagne, le gouvernement a mobilisé 22 000 vaccinateurs, avec le soutien des Forces armées angolaises, de la Police nationale et des Services de protection civile et pompiers.

À Bengo, les autorités sanitaires prévoient de vacciner 86 281 enfants de zéro à cinq ans, avec 101 850 doses de vaccins, tandis qu'à Bié les prévisions indiquent la vaccination de plus de 300 000 enfants.

S'adressant à la presse en marge du lancement de la campagne de vaccination, le secrétaire d'État à la Santé a déclaré qu'au cours de la dernière campagne, environ 4 900 enfants avaient été vaccinés.

Selon Franco Mufinda, Uige est la province qui a déjà achevé les trois rondes de vaccination prévues. A ce stade, le MINSA a l'intention de conclure cette activité avec les provinces de Bié et Benguela.

Les provinces de Cabinda, Cuando Cubango, Cunene et Namibe sont exemptées de ce processus, malgré que la campagne soit préventive.

Les autorités sanitaires ont enregistré 60 cas de polio, confirmés en laboratoire, au cours des derniers mois, la province de Cuanza Sul ayant la plus forte incidence, avec 20 cas.

À ce stade, a-t-il expliqué, l'Angola est en train de réaliser une campagne préventive pour lutter contre la typologie 2 de la polio. Il existe trois types de polio et le pays a déjà éradiqué les types 1 et 3.

L'Angola n'a pas signalé de cas de polio depuis décembre 2015.

La polio est une maladie contagieuse causée par un virus qui attaque le système nerveux et peut provoquer une paralysie des membres supérieurs et inférieurs.

La maladie se transmet lorsque le poliovirus (présent dans les selles d'une personne malade) pénètre dans la bouche d'un enfant par l'eau, la nourriture ou les mains sales.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.