Tunisie: La BCT prépare une circulaire pour traiter les dettes des oléifacteurs et des exportateurs d'huile d'olive

Tunis — Une circulaire sera publiée, prochainement, par la Banque Centrale de la Tunisie (BCT), afin de traiter l'endettement des oléifacteurs et des exportateurs d'huile d'olives et de laisser aux banques et établissements financiers, une marge de manœuvre, de manière à assurer les conditions du succès de la campagne 2019/2020.

Selon un communiqué, publié vendredi, par la BCT, la circulaire prévoit un rééchelonnement, des tombées échues en principal et en intérêts, au titre des crédits accordés aux oléifacteurs et exportateurs d'huile d'olives ayant des difficultés financières au titre des campagnes 2017-2018 et 2018-2019. Le rééchelonnement des dettes sera effectué au cas par cas, et sur une durée prenant en considération la capacité de remboursement de chaque béneficiaire.

Le projet de circulaire prévoit, aussi, de faire bénéficier les professionnels, dont les dettes sont rééchelonnées, de nouveaux financements au titre de la campagne 2019-2020.

De même, il permettra aux établissemets financiers et aux banques engagées dans cette procédure de rééchelonnement, de maintenir la classification arrêtée à fin décembre 2018, pour les entreprises classées 0 et 1 et ayant bénéficier de mesures de traitement pour l'année 2019.

Les crédits rééchelonnés et les nouveaux crédits sont admis en contre partie du refinancement de la BCT.

Les grandes lignes du projet de la circulaire ont été discutées lors d'une réunion, tenue, mercredi, entre le gouverneur de la BCT, Marouan Abbassi, le président de l'UTICA, Samir Majoul, le président de l'UTAP, Abdelmajid Ezzar, le PDG de l'ONH, Chokri Bayoudh et la déléguée générale de l'Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF), Mouna Said.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.