Tunisie: Mondial des clubs 2019 - Les supporters de l'Espérance font galérer les autorités qataries

13 Décembre 2019

Vingt-quatre heures avant le coup d'envoi du match qui va opposer l'Espérance sportive de Tunis à Al Hilal d'Arabie Saoudite, dans le cadre du Mondial des clubs à Doha, Qatar, les appels au calme sont lancés ici et là, invitant les supporters « sang et or » à faire preuve de plus de civisme.

En effet, environ 20 supporters, ayant fait le déplacement au Qatar pour soutenir leur équipe, ont été arrêtés par les autorités locales à l'aéroport international de Doha pour avoir vandalisé l'avion de la compagnie qatarie à bord duquel ils voyageaient. Mais les autorités qataries ont procédé à la libération de ces supporters tunisiens arrêtés. Le ministère des Affaires étrangères tunisien a assuré jeudi que les supporters de l'Espérance Sportive de Tunis ont été libérés par les autorités qataries après avoir été arrêté dès le débarquement de l'avion de Qatar Airways pour « grabuges et tapage » à bord de ce vol, ce qui a poussé l'équipage à bord à alerter les autorités aéroportuaires de Doha.

La ville de Doha, rappelle-t-on, accueille l'édition 2019 du Mondial des clubs qui se déroule du 11 au 21 décembre courant, avec la participation des meilleurs clubs dans leurs continents respectifs dont le double champion d'Afrique en titre, l'Espérance sportive de Tunis.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.