Algérie: Présidentielle - L'ANIE a réussi la mission de préserver la voix du peule

Alger — Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a affirmé, vendredi à Alger, que son Instance "a réussi la mission de préserver la voix du peuple" lors du scrutin présidentiel du 12 décembre, qu'il a qualifié de "première élection nationale démocratique et transparente depuis l'indépendance".

L'ANIE "a largement réussi dans sa mission de préserver la voix du peuple, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, assurant que "les PV de dépouillement de tous les bureaux de vote seront disponible sur le site de l'Autorité, ce qui constituera une banque de données accessible à tous et restera dans les annales de l'Histoire".

A une question sur les disparités des résultats proclamés par l'ANIE et révélés par les permanences des candidats, M. Charfi a indiqué que "le Conseil constitutionnel examinera les recours que pourraient introduire les candidats et dira s'ils sont fondés ou pas", précisant que l'ANIE "mettra à la disposition du Conseil tous les éléments nécessaires pour statuer".

Concernant les agressions dont ont été victimes des électeurs, notamment parmi la communauté nationale établie à l'étranger, et à la question de savoir si l'ANIE comptait se constituer partie dans les poursuites judiciaires évoqués par le ministres des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, le président de l'ANIE a rappelé qu'une fois l'opération du vote achevée, l'Autorité ne pourra plus intervenir dans les dépassements enregistrés".

"Bien qu'ayant la prérogative de saisir le procureur général d'actes relevant du pénal (avant la clôture du scrutin), l'ANIE a tenu à ne pas le faire, partant de sa position affichée dès le départ de faire prévaloir le dialogue", a-t-il précisé.

Cependant, a-t-il avisé "les actes d'atteinte à l'élection ne s'éteignent pas avec la fin du scrutin" affirmant que la justice a le bras long et de tels actes ne resteront pas impunis.

A une question sur le retard enregistré, jeudi, dans l'annonce des résultats, M. Charfi a estimé que le retard est une question "relative", mettant en avant le nombre important de centres et bureaux de vote à travers le territoire national.

Il a souligné, dans le même sens, "la détermination" de l'ANIE à s'assurer du contenu des PV de dépouillement avant l'annonce des résultats, affirmant que "le dernier PV ont été reçu vendredi à 6h00".

Hommage à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cet accomplissement historique

Le président de l'ANIE a salué, également, le rôle de tous ceux qui ont contribué à "cette grande réalisation" en faveur du peuple algérien, et notamment l'Armée nationale populaire (ANP) et toutes les forces de sécurité outre les parties signataires de la Charte d'éthique des pratiques électorales et les membres de l'ANIE.

"Cet accomplissement historique n'aurait pu être réalisé sans les efforts louables, l'accompagnement judicieux et l'engagement honoré de l'Armée nationale populaire (ANP) et de son Haut Commandement, avec à leur tête le général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP)".

M. Charfi a rendu hommage à l'ANP et à son Haut Commandement pour "l'accompagnement permanent et l'encouragement témoigné à l'ANIE dans toutes les étapes, ce qui lui a permis de travailler en toute confiance et à aller de l'avant dans l'oeuvre d'instauration des règles de transparence et de démocratie, d'équidistance et de permettre au citoyen d'être le premier surveillant de sa voix et souverain dans son choix". L'affluence des citoyens vers les urnes "a été la meilleure preuve de sa réponse à l'appel de la patrie", a-t-il dit.

M. Charfi a présenté ses félicitations au candidat élu, Abdelmadjid Tebboune et aux autres candidats "qui ont contribué à cette fête électorale", affirmant que "l'histoire et la Nation retiendront leur engagement et leur respect mutuel tout au long du processus électoral".

Les jeunes appelés à adhérer au projet d'édification de "l'Algérie nouvelle" revendiquée par le Hirak

S'adressant aux jeunes qui ont refusé de voté et rejeté l'élection en empêchant les autres d'exercer leur droit électoral, le président de l'ANIE les a appelés à l'adhésion au projet d'édification de "l'Algérie nouvelle" à laquelle le Hirak populaire n'a eu de cesse d'appeler depuis le 22 février".

Plaidant pour "le dialogue avec cette catégorie d'enfants d'Algérie", M. Charfi a indiqué que "même si beaucoup de citoyens ont été privé d"exercer leur droit, l'essentiel c'est que l'irréparable ne s'est pas produit. Pour nous, préserver l'intégrité des personnes et des vies est plus sacré que tout autre chose", a-t-il ajouté.

Il a exprimé, dans ce sens, le souhait de voir "les jeunes, qui constituent la grande majorité du Hirak populaire, s'orienter vers la construction du Consensus national sur la base du respect de l'opinion de l'autre".

"Nous respectons ceux qui se sont opposées à la tenue de l'élection et nous respectons le refus en tant que position mais son expression par la violence est un acte rejeté car contre productif en démocratie", a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.