Burkina Faso: Justice - 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya

13 Décembre 2019

D'après le procureur général, la session de Ouahigouya se tiendra du 16 au 23 décembre 2019. Par contre, celle de Ouagadougou se déroulera en deux phases du 27 au 28 décembre 2019 puis du 7 au 10 janvier 2020. Pour ces premières sessions, plusieurs dossiers ont été programmés. Il s'agit des dossiers de crimes de sang principalement et quelques dossiers de vol aggravé, d'empoisonnement, de viol, de détournement de deniers publics et de coups et blessures aggravés.

« La session de Ouahigouya aura à connaitre 42 dossiers au total dont notamment 6 cas d'assassinat, 11 cas de meurtre et 20 cas de coups mortels. Celle de Ouagadougou concernera au total 57 dossiers dont notamment 7 cas d'assassinat, 15 cas de meurtre, 1 cas d'infanticide et 19 cas de coups mortels » a dévoilé M.Poda. Le conférencier a aussi déclaré que la justice est dans un processus de programmation d'autres sessions dans les mois à venir pour apurer le stock de dossiers en état de recevoir les jugements.

Par ailleurs, les populations de Ouagadougou et de Ouahigouya sont informées que les audiences de sections criminelles sont publiques, c'est à dire libres d'accès mais sous réserve.

La question du dossier Norbert Zongo est revenue sur la table des échanges. Le procureur ayant pris fonction en 2015, a déclaré que depuis lors, le dossier a connu une « avancée suffisante ». « Quand je suis arrivé, la mission qui m'avait été assignée était la réouverture du dossier Norbert Zongo. Cela a été fait et je puis vous dire qu'entre 1998 et 2015 ce qui a été fait comparativement à ce qui a été fait entre 2015 à nos jours n'est pas comparable. D'abord, la justice a réussi à inculper des gens, des expertises ont été faites et nous avons découvert des choses qui étaient cachées et avons obtenu l'extradition de quelqu'un qui semble t-il joue un rôle important dans ce dossier. Actuellement nous attendons que ce monsieur puisse être extradé et cela ne dépend pas de nous mais des procédures judiciaires » a affirmé Laurent Poda.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.