Tunisie: Le Conseil fédéral prolonge le blocage de valeurs patrimoniales dans les contextes de la Tunisie et de l'Ukraine

13 Décembre 2019
communiqué de presse

Berne, Suisse — Le 13 décembre 2019, le Conseil fédéral a décidé de prolonger d'une année le blocage préventif des avoirs dans les contextes de la Tunisie et de l'Ukraine. Cette décision vise à soutenir la coopération judiciaire avec les deux États.

Au début de l'année 2011, le Conseil fédéral avait immédiatement réagi aux révoltes arabes en cours et avait notamment ordonné le blocage à titre préventif des avoirs en Suisse du président déchu Ben Ali, ainsi que ceux de son entourage (environ 60 millions de francs). En février 2014, il a également prononcé, dans le contexte de la crise ukrainienne, un blocage des avoirs du président déchu Yanukovych et de ceux de son entourage (environ 70 millions de francs). Les blocages dans les contextes de la Tunisie et de l'Ukraine arriveront à échéance en janvier et février 2020, respectivement.

La loi fédérale sur les valeurs patrimoniales d'origine illicite (LVP; RS 196.1), entrée en vigueur le 1er juillet 2016, réglemente la durée des blocages ainsi que les conditions de leur renouvellement annuel. Un renouvellement est possible si les États concernés ont exprimé leur volonté de coopérer dans le cadre de l'entraide judiciaire. Plusieurs procédures pénales contre les principaux protagonistes et diverses procédures d'entraide judiciaire entre la Suisse et les deux pays concernés sont en cours. Dans la perspective d'éventuelles restitutions, des jugements sur l'origine illicite des avoirs sont encore nécessaires dans les pays concernés. Pour toutes ces raisons, le blocage préventif des valeurs patrimoniales a été prolongé d'une année.

SOURCE Département fédéral des affaires étrangères, Suisse

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.