Libye: Le maréchal Haftar annonce un «assaut large et total» sur Tripoli

Le maréchal Khalifa Haftar a annoncé ce jeudi soir 13 décembre le lancement d'une nouvelle phase de son combat pour prendre le contrôle de la capitale. Une « bataille décisive » selon lui.

Dans un discours enregistré et diffusé sur al-Hadath, une chaîne de télévision qui lui est favorable, il a appelé ses troupes à avancer vers le centre de Tripoli. C'est une nouvelle phase de son offensive lancée le 4 avril dernier : « l'heure zéro a sonné pour l'assaut large et total sur Tripoli », a-t-il annoncé.

Sur le terrain, les forces de Khalifa Haftar annonçaient une avancée dans plusieurs secteurs et sur différents axes au sud de Tripoli. Quelques images diffusées par des chaînes qui supportent l'offensive montraient de violents combats. Des vidéos tournées notamment dans les deux bases de Yarmouk et de Hamza au centre de Tripoli.

Sarraj affirme avoir repoussé l'offensive

Mais les troupes fidèles au gouvernement de Fayez el-Sarraj ont nié cette avancée : « Nous avons neutralisé quatre tanks et leurs militaires qui ont pénétré dans le secteur de Toghar », ont affirmé les forces qui défendent Tripoli.« Nous sommes prêts à repousser toute nouvelle tentative folle du putschiste Haftar » a déclaré Fathi Bachagha, le ministre de l'Intérieur au gouvernement d'union nationale, qualifiant l'annonce faite par l'homme fort de l'est de « désespérée ».

De son côté Fayez el-Sarraj a affirmé : « nos forces ont repoussé l'offensive, et ont donné de dures leçons à l'ennemi ». L'avancée de Haftar n'est qu'« une illusion » a-t-il conclu.

Selon un général de l'ANL, l'armée nationale libyenne fidèle au maréchal Haftar, ses forces ont détruit d'énormes munitions d'armes « pouvant suffire à plusieurs armées » selon lui. Il affirme que les chefs des milices auraient fui les champs de bataille et que des combattants opposés se seraient rendus.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.