Maroc: La Turquie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc

13 Décembre 2019

Rabat et Ankara s'accordent de renforcer davantage leur coopération

La Turquie a réitéré, jeudi à Rabat, son «plein soutien» à l'intégrité territoriale du Maroc, soulignant qu'Ankara est favorable à la résolution pacifique de tous les conflits. «Nous soutenons pleinement l'intégrité territoriale de notre pays frère, le Royaume du Maroc», a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

Déplorant le «malentendu» sur une vidéo diffusée par l'une des chaînes de télévision turques, qui a été corrigé, le ministre turc a tenu à préciser que la position de la Turquie et de son gouvernement est «très claire» au sujet de l'intégrité territoriale du Royaume.

«Nous ne soutenons aucun groupe séparatiste ni aucun agenda, et tout problème devrait bien sûr être résolu pacifiquement, c'est notre position commune et nous continuerons à soutenir non seulement l'intégrité territoriale de notre pays frère le Royaume du Maroc, mais aussi la stabilité et la sécurité pour ce pays très important pour nous, pour le monde musulman et pour cette partie du monde», a-t-il assuré.

Le chef de la diplomatie turque a noté que les deux pays ont convenu «de continuer à travailler ensemble pour améliorer davantage les relations bilatérales dans de nombreux domaines».

Faisant remarquer que la balance commerciale penche en faveur de la Turquie, il a exprimé le souhait de voir les échanges commerciaux «s'équilibrer», ajoutant qu'une délégation turque se rendra prochainement au Maroc pour parvenir à un accord à cet égard.

Les deux parties ont également discuté de questions régionales d'intérêt commun, et se sont félicitées de la concordance des points de vue «sur la Libye et au-delà», a indiqué le chef de la diplomatie turque, soulignant qu'il «n'y a pas de solution militaire aux conflits dans notre région».

Mevlut Cavusoglu, qui vient de prendre part à la commémoration à Rabat du 50è anniversaire de l'Organisation de la Coopération islamique, a salué le «leadership actif du Royaume du Maroc au sein de l'OCI», assurant la volonté de «continuer à travailler ensemble pour consolider l'efficacité de cette organisation et pour répondre aux attentes de la Oumma».

Pour sa part, Nasser Bourita s'est félicité d'une «réunion constructive», qui s'est déroulée dans une ambiance empreinte de «respect mutuel et de franchise», et qui a permis d'examiner la «coopération positive et multidimensionnelle entre les deux pays».

Les entretiens ont également été l'occasion de discuter du développement de cette coopération et «des moyens d'aplanir certains obstacles commerciaux, qui créent des problèmes au niveau du partenariat bilatéral», a dit le ministre.

Les deux ministres ont aussi échangé les vues sur plusieurs questions régionales d'intérêt commun «dans le cadre de la concertation et de l'échange de données, et l'évaluation commune du développement de la situation tant en Afrique du Nord et de l'Ouest, que dans d'autres régions», a ajouté le ministre.

Le chef de la diplomatie turque a, par ailleurs, été reçu jeudi par le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani,.

Ces entretiens, qui se sont déroulés en présence de l'ambassadeur de la Turquie au Maroc, ont examiné les moyens à même de renforcer les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays, indique un communiqué du Département du chef du gouvernement.

Lors de cette entrevue, les deux parties ont salué le niveau et la qualité des relations d'amitié qui lient les deux pays, ainsi que la convergence de leurs points de vue au sujet d'une myriade de questions régionales et internationales. Les deux responsables ont également souligné leur volonté commune de consolider leurs relations de coopération, tout en aspirant à la promotion des investissements et des échanges commerciaux, dans l'intérêt de leurs pays respectifs.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.