Maroc: Un grand pas dans le projet national pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

13 Décembre 2019

L'inscription de l'art Gnaoua sur la liste du patrimoine mondial, par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), constituera une pierre angulaire du projet national pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et contribuera à son rayonnement aux niveaux national et international.

Dans un communiqué, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a indiqué que cette nouvelle consécration de la culture marocaine vient un jour après l'inscription des connaissances, savoir-faire, traditions et pratiques associés au palmier dattier sur la liste du patrimoine culturel immatériel, dans le cadre d'un dossier commun avec plusieurs pays arabes. La candidature de l'art Gnaoua a été approuvée lors de la 14è session annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, dont les travaux se sont tenus du 09 au 14 décembre dans la capitale colombienne en présence de plus de 124 pays, dont le Maroc, a-t-on rappellé de même source.

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO a été convaincu de la qualité du dossier marocain préparé et élaboré par les experts en culture et mettant en exergue les spécificités historiques, artistiques, sociales caractérisant cet art, a poursuivi le communiqué.

Ainsi, le dossier marocain a montré les efforts déployés pour faire connaître cet art et pour assurer son transfert de générations à générations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.