Congo-Brazzaville: Concours de plaidoirie « Droits vers l'éloquence » - L'Université Marien-Ngouabi vainqueur de la cinquième édition

Christ Nzonzi Mvouama, Audris Boudzoumbou et Nantes Mfina ont remporté, le 13 décembre, à Brazzaville, la compétition de plaidoirie organisée par l'Union européenne (UE), dans le cadre de la Quinzaine des droits de l'homme.

Quatre équipes au total constituées de trois candidats chacune, en provenance des université Marien-Ngouabi et de Loango, se sont affrontés en demi-finale et finale avec bravoure devant un public attentif et un jury aux aguets. Pour cette édition, le concours n'était pas que destiné aux étudiants de droit niveau licence et master mais s'était élargi avec la participation des étudiants en médecine, géologie, littérature et comptabilité.

Le principe du jeu, défendre un sujet en pour ou contre, en lien avec les différentes thématiques ci-après : « La protection de la faune et de la flore, les animaux et les végétaux ont-ils des droits ? », « Les activités d'une industrie extractive face aux enjeux de développement durable ».

A en croire les membres du jury, c'est grâce à leur prestance plus remarquable que celle des autres que l'équipe lauréate est venue à bout de ses adversaires lors des deux passages. Les critères de notation se fondaient sur la clarté de l'argumentation, le recours aux textes législatifs pertinents et à la jurisprudence, la distribution de la parole et transition entre les candidats, la capacité à convaincre et la richesse du vocabulaire employé, la gestion du temps alloué (dix minutes maximum), le charisme, la tonalité, le style et la gestuelle, l'occupation de l'espace et l'éloquence. Toutefois, le jury a déploré le manque de profondeur lors de la finale du fait que les candidats ont survolé le thème « Un enfant peut-il assigner ses parents devant un tribunal pour contester leur faculté à avoir et à éduquer des enfants ? ».

Le premier prix, composé d'un ordinateur portable, d'un lot d'ouvrages de droit et d'objets promotionnels de l'UE, a été remis à Nantes Mfina, Audris Boudzoumbou et Christ Nzonzi Mvouama, qui a en même temps reçu le prix de l'éloquence avec à la clé un smartphone, un lot d'ouvrages de droit et des objets promotionnels de l'UE qui ont également été décernés aux trois finalistes perdants. Quant aux six autres candidats éliminés en demi-finale, ils sont repartis, individuellement, avec une tablette tactile, un lot d'ouvrages de droit ainsi que d'objets promotionnels de l'UE.

Félicitant les candidats pour leur courage et leur performance, l'ambassadeur de l'UE au Congo, Raul Mateus Paula, a fait savoir que si les jeunes sont toujours placés au centre de toutes les attentions, c'est parce qu'ils sont éminemment en avant-garde des transformations politiques, économiques et sociales des Etats. « Au-delà de la compétition, il s'agit d'inciter les jeunes à se saisir des questions liées aux droits de l'homme ; de leur offrir des espaces pour partager leur vision du monde et surtout des forces motrices pour faire bouger les lignes », a-t-il ajouté.

Notons que la finale et la remise de prix du concours de plaidoirie clôt la troisième édition de la Quinzaine des droits de l'homme. Organisée du 20 novembre au 13 décembre, la campagne de communication était essentiellement axée sur les droits de l'enfant avec pour but principal de susciter une prise de conscience sur leur situation au Congo. Outre le concours, il y avait aussi d'autres activités comme des journées portes ouvertes, causeries-débats, festivals sur les droits des enfants, séances et marches de sensibilisation à la prévention des grossesses précoces ou du VIH/sida, ainsi que d'autres manifestations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.