Algérie: Mehdi Beneddine (Quevilly RM) - « La sélection [algérienne] bien sûr, c'est un rêve, surtout avec cette équipe. »

14 Décembre 2019
interview

Au club depuis 2018, le latéral gauche Mehdi Beneddine en provenance de Monaco, revient avec nous sur cette courte défaite 1-0 face au Red Star, les explications sur ce début de saison compliquée ou encore son rêve de jouer en sélection d'Algérie.

Ton ressenti sur ce match, c'était compliqué parce que vous aviez bien débuté la rencontre ?

Oui on arrive à bien rentrer dans le match, très bien rentrer dans le match même, on les met en difficulté, on a le monopole du ballon, on a la maîtrise. Malheureusement on n'arrive pas à se créer de grosses occasions, mais de l'autre côté on n'est pas mis en danger non plus. Et en fin de première mi-temps, sur les 10 minutes où on a été un petit peu moins bien, ils arrivent à marquer sur un coup de pied arrêté encore une fois. On n'est pas assez vigilent sur ça, on prend beaucoup de buts [sur coups de pied arrêté].

En deuxième mi-temps on court après le score, on arrive à se créer deux grosses occasions, plus un penalty et on n'arrive pas à les concrétiser. C'est beaucoup beaucoup de déception, après ce match.

C'est vrai qu'en deuxième mi-temps vous revenez avec de l'envie aussi et de ton côté tu as essayé d'apporter ce petit plus à ton équipe, mais ça a coincé, donc c'est d'autant plus rageant pour vous 

Bien sûr, bien sûr, j'ai essayé, tout le monde a essayé, on s'est tous tiré vers le haut, on a réussi à avoir des occasions, la possession du ballon, mais on ne marque pas, on rate ce penalty. Je pense que si on avait réussi à le mettre, on peut pousser pour pouvoir l'emporter. Rentrer avec le match nul aurait été déjà bien, surtout après avoir été mené au score.

Quels sont les objectifs du club cette saison ?

On s'est fixé l'objectif de se maintenir le plus tôt possible, puisqu'on est encore relégable ce soir (Quevilly est actuellement 14e sur 18 équipes, en sachant que les 4 dernières équipes sont reléguées à la fin de la saison). De base ce n'était pas forcément l'objectif [cette place au classement], mais il faut faire avec. On est une équipe jeune, on n'a pas réussi à prendre beaucoup de points sur cette première partie [de saison], même si on fait de bonnes prestations, comme ce soir, c'est souvent le cas, mais on n'arrive pas à gagner, on n'arrive pas à prendre ne serait-ce qu'un point. On était sur une bonne dynamique, sur quatre matches sans défaite, là ça met un petit coup de frein.

14e une place mal payée au vue de ce que votre équipe a démontré. Comment vous l'expliquez ?

Oui on n'est pas... Tout le monde dit qu'on est pas à notre place [au classement], je pense aussi cela. C'est le démarrage [de la saison], on n'a pas réussi à prendre de points sur les premières journées, on a quasiment tout perdu, et c'est ce qui a causé cette situation.

C'est la mayonnaise qui a du mal à prendre ? On a l'impression que vous vous entendez bien sur le terrain pourtant.

On a trouvé nos automatismes, et on doit trouver les failles de l'adversaire. Au début, c'était compliqué, c'est peut être ça qui nous a mis en difficulté en première partie de saison.

On a vu aussi que tu essayais d'apporter sur le plan offensif, de porter le jeu de ton équipe vers l'avant avec des longs ballons, alors que vous êtes latéral gauche, donc un peu en retrait sur ce domaine normalement. C'est important pour toi d'être un relais pour ton équipe entre la défense et l'attaque, pour essayer d'être décisif ?

Oui bien sûr, c'est important pour moi, j'aime beaucoup attaquer (sourire), mais après il ne faut pas oublier que je suis un défenseur, il faut que je pense déjà à bien défendre. J'avais tendance à plutôt attaquer que défendre, mais j'arrive à rectifier cet aspect et à être performant dans les deux cas, même si des fois je fais des petites erreurs de concentration, que je dois gommer.

Vous connaissez une saison assez difficile. Est-ce qu'on baisse les bras parfois quand on enchaîne les déconvenues ? Comment on fait pour garder le moral et le mental ?

(il réfléchit) On a le même objectif, donc après on arrive à se tirer vers le haut, comme sur le terrain ce soir. Et franchement même si on ne prend pas de points ce soir, on fait des prestations encourageantes, puisqu'on arrive à fournir du jeu, on arrive à se créer des occasions, on arrive à jouer quand même, on n'est pas au fond d'un trou où on n'arrive pas à mettre un pied devant l'autre, on est encore dans la course au maintien, on est a égalité avec Concarneau (15e au classement), qui a perdu aussi ce soir. Il reste une deuxième partie [de saison].

Est-ce que dans un coin de votre tête, vous visez un jour - avec le temps - de frapper à la porte de la sélection algérienne, étant formé à Monaco de plus ?

(Beaucoup d'humilité) Oui bien sûr, bien sûr, c'est un rêve. J'ai été sollicité un petit peu quand j'étais à Monaco, mais je n'ai pas réussi à m'imposer pour pouvoir jouer en Ligue 1, mais bien sûr, si j'arrive à passer le cap, jouer plus haut ne serait-ce qu'en Ligue 2, essayer de frapper à la porte d'une Ligue 1 peut être, et pourquoi pas envisager la sélection bien sûr, c'est un rêve, surtout avec cette équipe (sourire).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.