Algérie: La presse nationale qualifie l'élection de Tebboune de "victoire de l'Algérie et du peuple algérien".

Alger — Les titres de la presse nationale paraissant samedi ont unanimement barré leur Une par l'annonce de l'élection de Abdelmadjid Tebboune, nouveau président de la République dès le premier tour, relevant dans leurs éditoriaux et commentaires qu'il s'agit en premier lieu de "la victoire de l'Algérie et du peuple algérien".

Titrant son éditorial "Le renouveau de l'Algérie", le quotidien Horizons a souligné que "le scrutin de la transparence s'est imposé pour consacrer le libre choix des citoyens, accompagné de bout en bout par l'Armée nationale et populaire et garanti par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) qui a remporté haut la main la bataille de la crédibilité".

El Moudjahid qui s'est "félicité du climat dans lequel s'est déroulé le scrutin", a relevé que "les Algériens ont grandement contribué à la réussite de cette présidentielle en s'acquittant de leur devoir électoral, privilégiant l'intérêt suprême de l'Algérie".

"Il faut rendre hommage à nos concitoyens pour n'avoir pas cédé aux manœuvres politiciennes, aux appels à la violence et de s'être dressés face aux velléités d'ingérence étrangère visant à remettre en cause la souveraineté de l'Algérie", a encore écrit El Moudjahid.

Le Soir d'Algérie qui a barré sa Une avec le titre "Tebboune face à la crise", a estimé dans son commentaire que "l'Algérie a vécu, ce jeudi, l'une des étapes les plus cruciales de son Histoire et, incontestablement, un tournant décisif qu'elle ne devait pas rater sous aucun prétexte, au risque de sombrer dans le chaos".

"Tel était tout simplement l'enjeu majeur de ce rendez-vous si attendu, si redouté aussi. Il fallait absolument, en effet, faire renouer le pays avec la joie constitutionnelle et lui éviter les risques certains de l'option opposée, une transition qui l'aurait entrainé dans une spirale infernale et sans doute fatale", a encore commenté le Soir d'Algérie.

Le quotidien arabophone Ech Chaâb a relevé dans son éditorial que "l'Algérie demeure le plus grand vainqueur de ce scrutin", soulignant que Tebboune a adressé des "messages forts", dès sa première sortie médiatique en tant que nouveau président de la République.

Le tabloïd a noté à cet effet que Tebboune a évoqué plusieurs chantiers, dont "la révision profonde de la Constitution, de la loi électorale", ajoutant qu'il prône une lutte "implacable" contre la corruption et un "discours rassembleur" à travers lequel il a exclu toutes formes de marginalisation ou de vengeance de sa part.

Le quotidien Ennahar a également repris de larges extraits de la conférence de presse de Tebboune qui a exclu son intention de fonder un parti politique, précisant que son élection "n'est pas un prolongement du 5ème mandat".

Pour sa part, Echorouk a qualifié l'élection de Tebboune de "victoire de la victime de la bande et de l'ennemi des corrompus". Le journal El Bilad a mis en valeur la victoire de la démocratie et du civisme des Algériens, lesquels ont réussi à "déjouer les complots de la fitna qui ciblaient l'Algérie depuis un certain temps avec comme objectif d'arrêter le processus électoral".

Le quotidien Reporters pour qui Tebboune a été élu à l'issue "d'un scrutin pas comme les autres et un taux d'abstention record", a estimé que "le nouveau chef de l'Etat aura la lourde tâche d'apaiser les esprits et de concilier les avis autour d'un projet républicain pour une nouvelle Algérie".

Dans son commentaire, le Maghreb a relevé que les premières leçons à tirer de l'élection présidentielle du 12 décembre consiste en le "faible taux de participation" et "la déperdition des partis longtemps au pouvoir, à savoir le FLN et le RND qui ont opté pour un candidat arrivé à la 4ème position, alors que les partis d'opposition ne devait pas se réjouir, la population ayant montré la méfiance à leur égard depuis le 22 février".

Revenant sur la conférence de presse animée par le nouveau Président, La Nation a souligné que Tebboune "s'est engagé à opérer une profonde réforme de la Constitution", alors que les Débats a mis l'accent sur la promesse du Président de nommer "de jeunes ministres dans le prochain gouvernement" au moment où L'Expression s'est intéressé aux déclarations des autres candidats.

La publication a ainsi repris la déclaration de Azzedine Mihoubi qui a souhaité "toute la réussite à Tebboune", alors que Bengrina a affirmé que "cette élection sortira le pays de la crise", au moment où Ali Benflis a fait part de sa volonté de quitter la présidence de son parti, estimant avoir "mené sa mission à terme".

Le même journal a en outre relevé "un jour sans vote à Tizi Ouzou, Bejaia et une partie de Bouira", alors que Le Courrier d'Algérie s'est attardé sur "le 43ème vendredi du Hirak qui maintient la pression", rappelant dans le même contexte "la main tendue de Tebboune au Hirak".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.