Ile Maurice: Mystère des boîtes - La commission électorale avoue «l'entorse» au règlement

14 Décembre 2019

Les deux boîtes ayant servi à transporter les bulletins de vote, les registres et le tampon à relief jusqu'au centre de vote de Clairfonds ont bien quitté l'école pendant quatre jours avant que le fils de la Presiding Officer ne vienne les retourner. C'est ce que confirme la commission électorale qui a bouclé son enquête suite aux révélations de l'express hier.

La commission électorale avoue que c'est une entorse au règlement car il était officiellement du devoir de la Presiding Officer de s'assurer que ces boîtes ne quittent pas l'école jusqu'à ce que le ministère des Infrastructures publiques (MPI) n'envoie un camion pour les récupérer. Or, selon l'enquête de la commission électorale, la Presiding Officer a avoué avoir embarqué «par inadvertance» ces deux boîtes dans sa voiture. Quand elle s'en est rendu compte, elle a tenté de les retourner au centre de vote le lendemain et le week-end, mais celui-ci était fermé et le Responsible Officer censé être responsable de ces boîtes vides à partir du moment où ils ont été vidés de leur contenu (jour du vote), n'était pas là. Le lundi suivant, le 11 novembre, cette fonctionnaire employée du bureau de l'Audit a dû se rendre à son travail et c'est alors que son fils est allé retourner les deux boîtes au centre de vote pour que le MPI les récupère.

Dans une déclaration à l'express, le commissaire électoral Irfan Rahman, affirme que «ces boîtes ne devaient absolument pas quitter l'école. J'éviterai de faire des commentaires publics sur la rigueur de cette fonctionnaire. Mais heureusement qu'il ne s'agissait que de boîtes vides».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.