Ile Maurice: Rezistans ek Alternativ - «Que ferons-nous maintenant que les contrats des IPP arrivent à terme ?»

14 Décembre 2019

Les contrats du Central Electricity Board (CEB) avec les Independent Power Producers (IPP) arrivent à leur terme après 20 ans. Rezistans ek Alternativ se demande que fera le gouvernement à présent. «Est-ce que ces contrats seront renouvelés pour encore 20 années ?», se demande Michel Chiffonne du mouvement politique de gauche. C'était lors d'une conférence de presse ce samedi 14 décembre à Moka.

«Il est temps de se demander ce que nous voulons comme modèle de croissance. Nous pensons que le gouvernement devrait venir de l'avant avec un moratoire de 3 ans à partir de janvier 2020 pour une vraie transition vers les énergies renouvelables», soutient le dirigeant de la plateforme.

Il propose que les autorités imposent une taxe sur les IPP pour financer cette transition. Dans la même foulée, Rezistans ek Alternativ propose que les autobus soient plus écologiques.

En ce qui concerne les élections générales en Angleterre, Rezistans ek Alternativ estime que la victoire de Boris Johnson est dangereuse pour Maurice dans son combat pour la récupération de la souveraineté sur les Chagos. «Nous voulons que l'océan Indien soit déclaré une zone de paix», ajoute Michel Chiffonne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.