Ile Maurice: Diplomatie - Pravind Jugnauth demande à Boris Johnson de libérer les Chagos

14 Décembre 2019

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a présenté ses sincères félicitations au leader du Parti conservateur, Boris Johnson, pour sa grande victoire aux élections générales en Grande-Bretagne jeudi.

Il a formulé le souhait que son nouveau gouvernement en formation adoptera une nouvelle politique par rapport à la décolonisation de Maurice sur la base de l'avis consultatif de la Cour internationale de justice (CIJ) et de la résolution 73/296 de l'Assemblée générale des Nations unies. C'était hier soir à l'hôtel Maritim, à Balaclava, où le chef du gouvernement recevait les représentants des missions diplomatiques à Maurice lors de ce rendez-vous annuel.

La présence du leader de l'opposition, Arvin Boolell, n'est pas passée inaperçue. Le Premier ministre a porté le toast au cours de la soirée avec la doyenne du corps diplomatique, Aya Abdel Karim, ambassadrice d'Égypte.

Dans son discours qui a duré plus de 16 minutes, Pravind Jugnauth a dressé un tableau des événements marquants de l'année 2019 à Maurice comme dans le monde. Il a rappelé que le 25 mars dernier, la CIJ a donné un avis consultatif sur les conséquences juridiques de la séparation de l'archipel des Chagos de Maurice en 1965, un territoire qui est et qui a toujours fait partie intégrante de Maurice. Le processus de décolonisation de Maurice n'a donc pas été légalement complété.

Le chef du gouvernement a trouvé dommage que l'administration coloniale ne se soit pas retirée de l'archipel à la date butoir du 22 novembre, comme l'a exigé l'Assemblée générale des Nations unies. Maurice a toujours considéré la Grande-Bretagne comme un partenaire avec qui nous avons un lien très solide, a-t-il dit.

Pravind Jugnauth a également évoqué les événements qui ont marqué le pays, dont la venue de plusieurs présidents et surtout la visite du pape François en septembre dernier. Pravind Jugnauth a tenu également à saluer le soutien du gouvernement indien dans la mise en place du métro et la construction du nouvel hôpital ENT à Vacoas ainsi que celui des gouvernements chinois et saoudien dans le projet du stade de Côte-d'Or. Le Premier ministre a finalement souhaité que les liens se raffermissent entre les représentants des divers pays amis et des organisations internationales présentes à Maurice.

Pour sa part, lors de son allocution, Aya Abdel Karim s'est dit heureuse d'être à Maurice, une petite île qui a un grand potentiel. Elle a aussi fait état des liens qui existent entre les deux pays et des facilités offertes aux étudiants en Égypte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.