Ile Maurice: Curepipe - Le SDF tué par ses deux «amis»

14 Décembre 2019

Dans le cas de l'agression mortelle du SDF Ajay Ittoo, retrouvé mort dans une maison abandonnée à la rue Winston Churchill, Curepipe, jeudi, la police a pu résoudre l'affaire. Jean Stéphane Orange (photo de gauche) et Chandraduth Caullychurn, deux des camarades de beuverie de la victime, soumis à un interrogatoire serré en fin d'après-midi d'hier, ont fini par avouer être les auteurs de cette agression. Les trois SDF, en état d'ébriété, se seraient disputés au sujet d'une bouteille de boisson alcoolisée. Et la dispute s'est terminée dans un bain de sang.

Blessures multiples au visage et à la tête. C'est ce qui a provoqué le décès d'Ajay Ittoo, un sans domicile fixe (SDF) de 46 ans, retrouvé mort sous un lit dans une maison abandonnée à la rue Winston Churchill, à Curepipe jeudi. Dans le sillage de l'enquête, la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe a procédé à l'arrestation de deux camarades de beuverie de la victime, le récidiviste notoire Jean Stéphane Orange, 35 ans, et Chandraduth Caullychurn, 59 ans.

Vers 14h45 jeudi, la police de Curepipe est alertée après que des voisins ont senti une odeur nauséabonde provenant d'une maison abandonnée. En ouvrant une porte pour accéder à l'intérieur, des policiers tombent sur un cadavre sous un lit. La CID de Curepipe et des éléments du Scene of Crime Office sont sollicités sur les lieux.

Après un premier constat, la thèse de foul play n'est pas écartée car la victime porte des blessures au visage et à la tête. L'autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médicolégal de la police, hier après-midi à l'hôpital Victoria, à Candos devait confirmer cette thèse en attribuant le décès d'Ajay Ittoo à des blessures multiples au visage et à la tête. Dans la soirée de jeudi, la victime a été identifiée par son frère.

Après la découverte du corps, les hommes du surintendant Suryaduth Rahuma et de l'assistant surintendant Sailesh Kumar Omrawo ont interrogé ceux habitant non loin de la maison abandonnée. Ils devaient apprendre que la victime avait l'habitude de prendre quelques verres à cet endroit avec d'autres amis. Deux d'entre eux ont été appréhendés sur place. Soumis à un interrogatoire serré, les deux suspects qui étaient encore dans un état second ont confié aux enquêteurs qu'à aucun moment, ils n'ont agressé leur ami et qu'ils ne se souviennent pas de ce qui se serait passé.

Placés en détention, ils ont été présentés devant le tribunal de Curepipe, hier, sous une accusation provisoire d'assassinat. Ils ont été aussi examinés par le Dr Gungadin, hier. Au final, ils ont avoué avoir tué leur ami dans une dispute.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.