Cote d'Ivoire: Régulation de l'énergie dans la sous-région - La maîtrise des rouages au cœur d'une rencontre à Abidjan

Dix-huit apprenants, issus du Burkina Faso, du Benin, du Burundi, de la Mauritanie, du Congo Brazzaville, de l'Ile Maurice et de la Côte d'Ivoire sont réunis depuis le lundi 9 décembre dernier à la Maison de l'Entreprise à Abidjan dans le cadre de la 4ème édition du diplôme dénommé BADGE-RDE, consacré à la régulation de l'énergie.

Représentant le ministre du Pétrole, de l'Energie et des Energies renouvelables, Khalil Cissé, par ailleurs Conseiller de l'ANARE-CI a insisté sur l'importance qu'il y a, à renforcer les capacités des acteurs du secteur de l'énergie, en vue de maîtriser les rouages de la régulation. Le directeur général de l'ANARE-CI, Hyppolite Ebagnitchié, a rappelé le fondement de l'action initiée conjointement par plusieurs entités pour aboutir à la mise en place d'un tel programme.

« L'objet de notre rencontre et de la raison de cette invitation repose principalement sur le fruit d'un mariage se voulant de raison entre l'ANARE-CI, la Commission de régulation de l'énergie France, La CRE, l'Ecole nationale des mines de Paris et DELOITTE, qui a permis de mettre en place au sein de l'école des Mines, du 1er diplôme francophone dénommé le BADGE-Régulation de l'énergie » a expliqué Hyppolite Ebagnitchié.

Qui a indiqué que "Durant 5 jours, les 18 participants suivront des cours à Abidjan ; Lesquels seront complétés par d'autres cours à l'Ecole des mines de Paris en 2020 avant le couronnement par la soutenance d'un mémoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.