Congo-Brazzaville: Sopéco - Lancement d'une application de paiement mobile

Le ministre des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique, Léon Juste Ibombo, a inauguré, le 13 décembre à Brazzaville, l'outil dénommé PosteMobile visant à effectuer des transactions et paiements par téléphonie mobile.

Né du partenariat public-privé entre la Société des postes et de l'épargne du Congo (Sopéco) et Sikar finance, l'application favorisera l'inclusion financière en donnant accès au plus grand nombre aux outils financiers. Elle permettra également de faire des dépôts ou retraits, de payer des factures, de recevoir des salaires pour d'aucuns, ou d'effectuer des opérations de transfert d'argent, etc.

« PosteMobile offre une nouvelle opportunité à la population de faire, depuis son téléphone Android ou de première génération, ses opérations d'ouverture de compte, de transfert d'argent, de retrait et dépôt, et même recevoir le salaire, la pension, des bonus quel que soit le lieu où l'on se trouve », a indiqué le ministre.

En effet, l'un des points novateurs de cette application est que la transaction sur la plate-forme sera possible quel que soit l'opérateur de téléphonie mobile. Cette synergie favorisera ainsi l'accès du grand public aux services financiers digitaux.

« PosteMobile ne sera pas qu'une banque coffre-fort, elle est un service qui cible l'enrôlement de la plupart de la population et qui cherche à développer l'économie locale et animer l'écosystème avec tous les acteurs de cette économie », a affirmé la représentante de Tagpay, Ana-Maria Garcia Blanco.

Selon le ministre Léon Juste Ibombo, cette nouvelle application assurera l'autonomie de la poste congolaise et l'inclusion financière. Car, le taux de bancarisation dans le pays est bas. « A travers cet instrument et le réseau postal très étendu, on peut faire en sorte que nos compatriotes puissent assurer des transactions électroniques sur tout le territoire sans se déplacer », a-t-il expliqué. Le mobile money ou porte-monnaie électronique a considérablement transformé le quotidien des concitoyens, en leur facilitant la vie et en donnant accès à des services financiers digitaux.

La directrice générale de la Sopéco, Ludovique Mbossa, a, quant à elle, signifié que l'objectif premier de sa structure est de contribuer à l'amélioration de l'inclusion financière et sociale, de faire en sorte qu'à travers PosteMobile, chaque Congolais, quel que soit son lieu sur le territoire national, puisse disposer d'un compte afin d'effectuer une quelconque transaction de façon fiable facilitant ainsi son quotidien.

« Si le développement de la téléphonie mobile et de son utilisation pour les opérations financières se répand, il n'est pas moins vrai qu'une grande frange de la population demeure en marge de l'accès facile et rapide aux produits financiers puisque notre pays accuse un faible taux de bancarisation de la population », a-t-elle indiqué. Ludovique Mbossa a ajouté que le secteur particulier des produits financiers connaît une véritable mutation avec l'intégration des technologies financières faisant du digital un puissant levier de croissance.

Notons qu'au cours de la cérémonie, le ministre a inauguré et visité le nouveau site de la poste des services financiers digitaux, composé d'une salle d'opérations, de machines, de réunions et d'un centre d'appel.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.