Afrique: CAF - Victoire au tribunal contre Lagardère ?

14 Décembre 2019

Il semble bien que le contrat CAF - Lagardère Sports d'un 1 milliard de dollars sur les droits médias et marketing est définitivement rompu. Alors qu'on s'attendait à une bataille judiciaire plus longue.

La Chambre de Commerce internationale a, vendredi, donné raison à la Confédération africaine de football. D'après les informations, l'instance de Genève condamne également l'agence française à payer 69000 dollars de frais juridiques à la CAF.

Dans sa décision 24925-DDA (EA) sur l'affaire, la Chambre de commerce

internationale (CCI) juge que la CAF n'avait pas d'autre choix que d'annuler l'accord. Estimant que le contrat avait été signé dans des circonstances controversées après le rejet de deux jugements majeurs.

Pour l'heure, ni Lagardère Sports, ni la CAF n'ont confirmé l'information. En attendant l'officialisation, c'est un grand coup pour la CAF qui peut d'ores et déjà annoncer son nouveu partenaire pour la commercialisation de ses droits commerciaux.

Lagardère Sports avait porté plainte contre la CAF pour rupture « unilatérale » du contrat signé en 2017 entre les deux parties, et qui ne devait prendre fin qu'en 2028. Cet accord avait fait notamment l'objet d'une contestation de l'Autorité égyptienne de la concurrence, estimant que les règles de la concurrence égyptienne n'avaient pas été respectées.

Issa Hayatou, président de la CAF d'alors et son secrétaire général Hicham El Amrani avaient écopé de sanctions financières.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.