Guinée: UBA appui la journée dénommée vendredi de l'entrepreneuriat organisée par FONIJ

14 Décembre 2019

Le Front National pour l'Insertion des Jeunes a organisé vendredi 13 décembre 2019, une journée d'échange d'entrepreneurial à la Bluezone de Dixinn. Cette journée était intitulée, la journée de vendredi de l'entrepreneuriat.

Cette activité a pour objectif de créer un espace d'échanges, d'orientations et d'informations entre les acteurs de l'écosystème entrepreneurial afin de créer un co-réseautage entre eux, qui jusqu'en 2016 était organisée dans les locaux du FONIJ.

Selon la directrice générale de FONIJ, la participation de la jeunesse dans le processus de développement économique et social du pays est l'expression de la volonté du gouvernement Guinéen, qui, fournit assez d'efforts pour soutenir et encourager les jeunes entrepreneurs.

« Le constat le plus éloquent, démontre que plusieurs entreprises de jeunes qui naissent en Guinée meurent, soit par faute d'accompagnement ou de renforcement de capacités ou par manque d'esprit entrepreneurial », a fait remarquer Mariama Ciré Baldé.

Pour renverser cette tendance et encourager la promotion de l'Entrepreneuriat jeunes, l'État à travers le Fonds National pour l'Insertion des Jeunes (FONIJ) tente depuis sa création, de porter un grand intérêt sur la situation des jeunes entrepreneurs en les formant et en les incitant à s'organiser, soit en groupements d'intérêt économique (GIE) ou en coopératives jeunes d'auto emploi pour qu'ils participent à l'essor national de développement.

Du côté des bénéficiaires, Jean Paul Lamah témoigné cette équipe (FONIJ) est passée pour voir si évidement les informations déclarée par les entrepreneurs sont évidences. Après cette mission, pour une deuxième fois ils ont été encore écoutés au FONIJ en termes de fiche.

« Après cette deuxième fois, nous avons reçu nos attestations de formation dans un hôtel de la place. Après ces attestations, nous avons encore reçu d'autres missionnaires qui sont passés pour toujours vérifier si nos informations sont conformes à ce qu'on a déclaré et en plus ils nous ont demandé de faire venir des garants. Les missionnaires sont même passés chez les garants pour regarder si les garants sont résidents temporaires ou si c'est des résidents permanents autrement s'ils sont chez eux parce que s'ils ne sont pas chez eux c'est risqué », a-t-il expliqué.

Après cette autre étape, poursuit-il « nous avons été conviés au FONIJ pour signer l'accord de collaboration. C'est après ça, on a reçu chacun de nous le montant sollicité. Depuis là, j'ai deux motos taxis qui sont en activité ».

Quant au partenaire qui crut ce projet, la directrice marketing de la banque UBA a dit les raisons de sa banque qui a motivé sa banque à accompagner FONIJ dans le cadre de lutter contre le chômage.

« On a décidé d'accompagner FONIJ parce qu'il se bat pour réduire la pauvreté et offert des emplois aux jeunes et la création des entreprises pour les gens qui sont employés par les promoteurs, les entrepreneurs du FONIJ. Donc, ça créé une richesse dans le pays et de l'emploi. C'est raison pour laquelle que nous avons décidé de les accompagner », a souligné Fanta Kaba.

A l'occasion de cette cérémonie, le ministre de la jeunesse et de l'emploi des jeunes qui a présidé cette activité a laissé entendre qu'ils ont reçu les suggestions, les remarques, les propositions des jeunes. Il a promis qu'ils vont les intégrer dans le cadre de leurs réflexions et de leurs activités au ministère de la jeunesse et de l'emploi.

« Si nous sommes-là, c'est pour les accompagner non seulement dans le cadre de la création de l'emploi, de l'entreprenariat, faire d'eux soit des employés, des indépendants ou des entrepreneurs qui pourraient même contribuer à la création d'emploi d'autres jeunes » a indiqué Mouctar Diallo.

Cette journée a marqué le début d'un processus qui est parti de la présentation des projets des jeunes promoteurs, à la sélection des meilleurs qui aboutira à une formation intensive en entrepreneuriat. C'est un mécanisme qui leurs permettra d'enrichir leurs connaissances et de trouver les voies et moyens de créer leur propre emploi.

Certains jeunes entrepreneurs qui ont bénéficié une formation avec FONIJ ont reçu des attestions dont la remise a été faite par des cadres qui ont pris part à cet événement.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.