Togo: ESA remet ses enseignants à niveau

14 Décembre 2019

Reconnue aussi bien au plan international de par les prix et attestations et autres distinctions décrochées et aussi au plan national comme un centre de formation de qualité, on en veut pour preuve, le prix qualité à elle décerné Vendredi dernier au cours d'une soirée par l'Etat togolais, ESA (Ecole Supérieure des Affaires) continue dans sa dynamique de parvenir à l'excellence au bonheur de ses étudiants.

A ESA, qui dit formation de qualité dit enseignants de qualité. Pour mettre à disposition de ces derniers une formation de qualité, ESA a procédé ce Samedi 14 Décembre 2019, sur son site d'Agoè Minamadou, à la formation de ses enseignants sur "la Pédagogie dans l'enseignement Supérieur".

Ayant pour thème, "Enjeux et défis de la relation pédagogique dans l'enseignement supérieur aujourd'hui", cette formation a été l'occasion pour les communicants, Professeurs Octave Nicoue Broohm et Cyriaque Akakpo-Numado, d'entretenir ces enseignants de l'ESA, trois sous-thèmes connexes que sont "importance de la formation pédagogique initiale et continue pour les enseignants du supérieur", définir les objectifs d'enseignement" et "choisir une formule pédagogique appropriée".

Plaçant cette formation des formateurs dans son contexte, le Président Directeur Général et Fondateur de l'ESA, Dr Charles Birrégah, a informé que c'est une formation qui s'inscrit dans la droite ligne de la démarche qualité à laquelle son établissement à souscrit et qui porte ses fruits. Il a cité comme preuve, la nouvelle reconnaissance reçue la veille, des mains des autorités togolaises, comme École supérieure de qualité secteur B. L'idée était aussi d'après lui, d'outiller ces enseignants afin qu'ils puissent mieux enseigner aux apprenants pour qu'ils puisent sortir de l'ESA bien qualifiés, compétitifs et trouver de l'emploi.

Entretenant les enseignants de l'ESA, professeur Broohm, également ancien ministre de l'Enseignement supérieur, dans son développement du thème du jour, a ressorti que "l'éducation est l'actif le plus précieux de la vie parce que faisant de nous l'espèce privilégié". Mais alors, s'est-il interrogé, "Comment relever le défi de la transmission du savoir dans une société du savoir, qui est le monde d'aujourd'hui ?". Dans ses réponses à une telle interrogation, le ministre Broohm a indiqué qu' "un bon enseignant, c'est celui qui connait ses étudiants. Il faut connaitre vos étudiants pour mieux maitriser la relation pédagogique, l'interaction". Et cette maitrise de la relation pédagogique ne saurait se faire sans actualisation, l'ancien titulaire du portefeuille de l'Enseignement supérieur au sein du gouvernement togolais a convié les enseignants de l'ESA à "actualiser et perfectionner leurs connaissances dans un monde évolutif, le cyber monde" et savoir " comment transmettre les connaissances dans un tel monde". En clair, il faut une qualité de la transmission, et l'enseignant doit garder à l'idée qu'il "doit jouer un rôle de guide pour les apprenants".

Pour sa part le Prof Cyriaque Akakpo-Numado a accentué sa communication sur "comment définir les objectifs pédagogiques". Après avoir donné des astuces sur les objectifs généraux des enseignements dispensés par les enseignants, il a relevé l'utilité de cette notion d'interaction entre l'enseignant et l'apprenant. A tout prendre d'après lui, "l'enseignant enseigne, et l'apprenant apprend".

Au terme de cette session de formation, ce sont des enseignants bien contents de ces échanges fructueux qui se sont confiés. On en retient entre autres, la réaction de David Kossivi Reinhard qui a indiqué "avoir savouré" et retenu que "l'enseignant c'est quelqu'un qui ne garde pas ses connaissances à lui seul mais qui partage" et qu'enfin, une remise en cause, et une remise à niveau est bien indispensable pour eux, enseignants de l'ESA pour un meilleur encadrement des apprenants qui leurs sont confiés.

A noter que cette formation des formateurs n'est pas la première du genre, puis qu'avant celle portant sur la relation pédagogique, deux autres ont déjà eu lieu deeepuis la rentrée universitaire dans cet établissement d'enseignement supérieur privé.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.