Ile Maurice: Sable-Noir - Le mystère du corps calciné

15 Décembre 2019

Macabre découverte que celle faite à Sable-Noir, hier, samedi 14 décembre, aux petites heures. Le corps calciné d'un homme âgé d'une trentaine voire d'une quarantaine d'années a été retrouvé à côté d'un arbre.

C'est vers 4 heures que l'équipe du sergent Seeruttun, postée à Bain-des-Dames, a reçu un appel à cet effet.Une fois sur les lieux, les policiers ont découvert le corps brûlé, adossé à l'arbre... Quelques morceaux de vêtements de la victime ont résisté aux flammes.

Une fois le périmètre de sécurité installé, une recherche dans les alentours pour trouver des indices et une quelconque susbtance inflammable n'a rien donné. Des officiers du Scene of Crime Office ont effectué des prélèvements et le corps a par la suite été transporté à la morgue de l'hôpital Jeetoo pour une autopsie.

Le rapport soumis à 11 heures par le chef du département médico-légal de la police a révélé que la mort remontait à deux jours environ. La victime présente plusieurs fractures aux côtes et elle est morte asphyxiée par la fumée. Le Forensic Science Laboratory se chargera du rapport toxicologique.

En attendant, les enquêteurs n'écartent nullement la thèse de foul play. La priorité : établir l'identité de la victime - qui n'est toujours pas connue -, mais aussi interroger les habitants des alentours pour reconstituer les pièces du puzzle. Les images des caméras Safe City se trouvant à l'entrée de la plage Sable-Noir n'ont rien donné de concluant pour l'instant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.