Afrique de l'Ouest: Sommet exceptionnel du G5 Sahel après l'attaque d'Inates

Photo: fasozine
G5 Sahel au Niger

Niamey au Niger accueille exceptionnellement le sommet des chefs d'État du G5 Sahel ce 15 décembre. Les chefs d'État présenteront leurs condoléances au peuple nigérien après l'attaque d'Inates qui a fait 71 morts et accorderont leurs positions sur la lutte contre le terrorisme.

Le sommet extraordinaire du G5 Sahel de Niamey ce 15 décembre permettra aux cinq chefs d'État d'harmoniser leur point de vue et de prendre une décision définitive concernant la rencontre de Pau en France.

Ils s'accorderont du temps sur les points qui feront l'objet d'échange avec leur homologue français, Emmanuel Macron. Mais avec les tragiques évènements d'Inates qui ont fait 71 soldats nigériens tués, la réunion de Ouagadougou a été délocalisée à Niamey.

Manifestation interdite

« Certains chefs d'État voulaient venir physiquement présenter leurs condoléances au président de la République, et ils se sont dit "si tous devaient venir pour ça, pourquoi alors il ne faut pas en profiter pour en même temps tenir la réunion, le sommet extraordinaire ?" », explique le ministre nigérien des Affaires étrangères, Kalla Ankourao.

Dès leur descente d'avion, les chefs d'État iront au Carré des Martyrs des forces armées nigériennes, pour s'incliner sur les tombes des 71 soldats tués à Inates. Concernant le G5 Sahel, les chefs d'État passeront en revue toutes les actions menées par les institutions.

Une manifestation de la société civile prévue ce dimanche pour soutenir les forces armées nigériennes et fustiger la présence de toutes les forces étrangères au Niger vient d'être interdite par la municipalité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.