Sénégal: L'UCAD sera à 20.000 lits d'ici 2021 (DG COUD)

Diokoul (Kaffrine) — L'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) sera doté de 20.000 lits d'ici 2021, contre 12.000 actuellement, a déclaré le directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Abdoulaye Seydou Sow.

De 12.000 lits actuellement, "nous pensons d'ici 2021 arriver à 20.000 lits. Nous allons quadrupler la capacité" d'hébergement de l'UCAD, a-t-il dit à des journalistes samedi au terme d'un forum organisé par les jeunes de la commune de Diokoul Mbelbouk, dans le département de Kaffrine.

Cette activité organisée sur le thème "La jeunesse au cœur des 5.3.5 (programmes sectoriels et des cinq accès universels)", a notamment enregistré la présence du directeur de la propreté et de l'hygiène publique au ministère de l'Urbanisme du Logement et de l'Hygiène publique, docteur Diomaye Dieng.

Etaient également présents, le chef d'antenne du 3FPT de la zone centre, Bachir Traoré, ainsi que de nombreux jeunes.

Il a souligné les "efforts substantiels" faits par les pouvoirs publics au profit de l'université, notant que le budget du COUD par exemple est passé de 8 milliards de francs CFA à 23 milliards avec l'arrivée du président Macky Sall aux affaires en 2012.

Il estime que la question de l'université doit être considérée comme "une question nationale (...), une question sur laquelle il ne doit pas y avoir de politique politicienne".

"Tant que nous politiserons les questions universitaires, les crises ne manqueront pas, mais aujourd'hui, avec l'état d'esprit des étudiants et avec la volonté affichée du chef de l'Etat, nous sommes sur le bon chemin pour trouver des solutions structurelles", a dit le DG du COUD.

De 2012 à nos jours, "il y a eu des avancées significatives surtout dans le désenclavement", a déclaré Abdoulaye Seydou Sow, évoquant l'enjeu de ce forum consistant à ce que les jeunes s'approprient le "programme 5.3.5", en vue de les engager "dans les combats" pour le développement de la région de Kaffrine.

Selon lui, les pouvoirs publics s'efforcent de "trouver des solutions" à la problématique de l'enclavement notamment, à travers différents programmes tels que le PUDC (programme d'urgence de développement communautaire) ou le PUMA (Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers).

Le DG du COUD a promis de soumettre aux autorités concernées et au chef de l'Etat s'il le faut les problèmes dont souffrent Diokoul Mbelbouk et la région de Kaffine en général, notamment en ce qui concerne le sport et d'autres "questions structurelles" relevant de l'agriculture par exemple.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.