Soudan: Le ministre des Finances confirme le traitement des salaires des travailleurs de l'Etat

Khartoum — - Le ministre des Finances et de la Planification économique, Dr. Ibrahim Al-Badawi a souligné le souci de son ministère de traiter et de supprimer les paradoxes entre les salaires des travailleurs de l'État afin d'harmoniser avec le rythme des augmentations de prix, ce qu'a grandement affecté les performances des fonctionnaires qui a conduit à la faiblesse productivité dans diverses institutions publiques.

Cela est arrivé, lors de la réunion du Groupe de travail national pour examiner la structure des salaires des travailleurs, qu'a eu lieu au ministère des Finances dirigé par le Prof. Abd Al-Mohsin Mustafa Saleh, président du groupe de travail et en présence de membres du comité.

Le ministre des Finances a déclaré que l'objectif du groupe de travail était d'examiner et de traiter des revenus de base des travailleurs du pays, en appelant l'équipe à prendre des décisions sur l'augmentation des salaires et traitements sur la base de principes scientifiques applicables.

Al-Badawi a affirmé que l'augmentation n'est pas un objectif en soi, c'est plutôt un moyen d'augmenter la productivité dans la fonction publique, indiquant à la nécessité de donner aux jeunes la possibilité de travailler dans la fonction publique pour confirmer la crédibilité du gouvernement.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.