Congo-Kinshasa: Tatiana Kruz et Innoss'B assurent le show au 100ème anniversaire de l'ONG Save The Children

L'ONG « Save The Children » a organisé, samedi 14 décembre, un concert gratuit, pour commémorer son 100ème anniversaire d'engagement dans la lutte pour les droits humains et surtout pour dire « Stop » à la guerre contre les enfants. Ce concert s'est tenu à Kinshasa, au stade Vélodrome de Kintambo et a été animé par deux jeunes artistes congolais, à savoir : la Diva Tatiana Kruz et le jeune leader Innoss'B.

Ces stars congolaises ont mis le feu, au point de graver véritablement, dans les souvenirs indélébiles de tout un chacun, cette célébration de 100 ans. C'était donc un grand plaisir pour le public venu de partout. La plupart de participants ne se sont pas d'ailleurs empêchés d'exprimer leur satisfécit, à la fin de cet évènement.

Au-delà de la commémoration, les organisateurs ont appelé toute la population à se rallier derrière leur cheval de bataille et ce, en protégeant, par exemple, de manière inconditionnelle des enfants car, ils constituent une richesse tant pour les familles que pour la nation.

En RD. Congo, "Save The Children" est très engagé sur des questions liées principalement à l'enrôlement des enfants dans les groupes armés, la réinsertion des ex-enfants soldats dans la vie sociale, le mariage précoce, etc.

Au service des enfants depuis 1919

Save the Children a été fondée en Grande-Bretagne peu après la Première Guerre mondiale, en 1919, par une enseignante, Eglantyne Jebb. Pour elle, il n'y avait ni vainqueurs ni vaincus, mais seulement des enfants qui souffraient de la faim et de la misère.

Cette enseignante anglaise est considérée comme une pionnière du mouvement international en faveur des Droits de l'enfant. C'est grâce à son engagement énergique à cet égard que ses principes seront tout d'abord adoptés par la Société des Nations (d'où est issue l'actuelle Organisation des Nations Unies, ONU), sous le nom de «Déclaration de Genève», en 1924.

Plus tard, ils constitueront la base de la Déclaration des droits de l'enfant des Nations Unies.

Le 20 novembre 1989, l'Assemblée générale de l'ONU adoptera la Convention des droits de l'enfant, créant ainsi des bases juridiques internationales adéquates. Il s'agit de la convention internationale qui a été la plus largement ratifiée jusqu'à ce jour, par tous les Etats, à l'exception des Etats-Unis.

Eglantyne Jebb, la fondatrice de Save the Children, vécut temporairement en Suisse, dans la ville de Genève. C'est là-bas qu'elle rédigea, en 1922, sa «Déclaration des droits de l'enfant». Depuis sa mort en 1928, elle est enterrée dans le cimetière de St-Georges. Aujourd'hui, une plaque commémorative dans un parc situé en face du siège des Nations Unies à Genève rappelle les services rendus par Eglantyne Jebb aux enfants et pour leurs droits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.