Congo-Kinshasa: Père Léon de Saint Moulin - Ntantu-Mey et le BAC rendent hommage

Une messe d'action de grâce a été dite le samedi 14 décembre 2019 au sein de la Paroisse Saint Augustin à Lemba, en mémoire du révérend Père Léon de Saint Moulin, 40 jours après sa disparition.

Ce culte, qui est une initiative de la commission des intellectuels de ladite Paroisse ainsi que du bureau d'action et d'éveil culturel à l'éducation (BAC), a été organisé dans le but de pérenniser les valeurs intrinsèques qu'il avait incarnées durant sa vie. Pour Ntantu-Mey, il faut que la jeunesse congolaise le prenne comme une référence, un modèle.

Dans son homélie, le père Pierre LECUIT, confrère et congénère du père Léon de Saint Moulin, a invité les participants à suivre l'exemple de l'illustre disparu car ce dernier était un leader qui inspirait les autres. "Les âmes des justes sont entre les mains de Dieu. Et nul ne les atteindra. Ceux qui viennent à moi, je les accueillerais mais je ne le jetterai pas dehors", a-t-il affirmé dans sa prédication.

Il a également ajouté que le père Léon de Saint Moulin a été un modèle. "Nous cherchons des leaders, des personnes qui inspirent les autres et, lui en était un, tant du point de vue du pays que de l'église catholique. Il était un exemple et on espère qu'il y aura beaucoup d'autres qui vont suivre son modèle, son engagement total".

Il a exhorté les parties prenantes à remercier le Seigneur pour tout ce que ce père jésuite a fait de son vivant. C'est ainsi qu'il a appelé chacun à avoir un modèle dans la vie. Par ailleurs, a-t-il invité la jeunesse congolaise à prendre le révérend Père Léon de Saint Moulin pour son modèle sur le plan éducatif et culturel. "Aux jeunes, je leur ai dit de se choisir un leader, celui qu'ils voudront suivre dans leur vie, comme le père Léon de Saint Moulin. C'est ce qui est le plus important", dit-il.

Cette messe, concélébrée avec l'abbé curé doyen José Mpundu, le révérend Père Daniel Katona Mampuila, le père Valentin Malumalu et l'abbé Lazare Kilolo Ntantu, a connu également la participation de quelques Députés honoraires, des personnalités et des élèves.

Un modèle pour les jeunes

Jean-Marie Ntantu-Mey, initiateur du BAC, n'a pas manqué de délier sa langue pour rendre un vibrant témoignage à ce grand philosophe outrepassé dans l'au-delà. "Le père Léon de Saint Moulin était respectueux de ses engagements. Avec lui, nous avons organisé le BAC, la conférence pour le développement du grand Bandundu et nous participions ensemble à la réflexion à la CENCO sur l'éducation de qualité. Nous l'avons fréquenté pendant 40 ans et il nous a marqué comme tout le monde l'a reconnu. C'est quelqu'un qui a servi la RDC plus que nous les congolais", a-t-il témoigné.

Le Professeur Clément Mabila Malela, venu participer à cette messe, se dit particulièrement ému car non seulement il connaissait le Père Léon, mais aussi ils ont collaboré dans beaucoup de choses. "Quand j'étais doyen des facultés en sciences sociales, lui était doyen des facultés en lettres. Nous étions assez proches. C'est une grande personnalité qui nous a quittés. D'ailleurs, je considère qu'il est parti très tôt parce qu'il avait encore tant à donner, à faire et à dire. Il était encore assez lucide pour rendre service. C'est vraiment un modèle pour les jeunes, les intellectuels".

Un centre culturel rebaptisé en son honneur

Pour rappel, le père Léon de Saint Moulin était décédé le 24 octobre 2019 à Kinshasa, à l'âge de 87 ans. Il restera un vrai modèle pour d'autres prêtres missionnaires. Le BAC et Jean-Marie Ntantu-Mey découvrent en l'illustre disparu, aux termes de 40 ans de contacts permanents, que c'est un vrai missionnaire au service de la RDC.

Pour immortaliser l'apport incommensurable de ce jésuite belgo-congolais à la culture et à l'éducation de qualité en RDC ainsi qu'au mariage total entre la culture congolaise et la culture universelle, le centre culturel congolais «Kiese-Mey» a été débaptisé. Il porte depuis le 6 novembre 2019, date de l'inhumation du Jésuite, le nom de centre culturel congolais Kiese-Mey de Saint Moulin. "Nous avons débaptisé notre centre culturel en lui donnant le nom de centre culturel Kiese-Mey de Saint Moulin et créé un club du révérend père Léon de saint moulin. Nous allons tout faire pour que ce club puisse fonctionner dans différentes paroisses, communes, services et quartiers", a affirmé Ntantu-Mey.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.