Ile Maurice: Assises de l'environnement - Vers la création d'un plan directeur

16 Décembre 2019

Des discussions ouvertes et constructives. Tel est l'objectif principal du ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Kavy Ramano en vue de l'ouverture des Assises nationales de l'Environnement ce mardi 16 décembre. Apres ce vaste processus de consultation nationale, un plan directeur sera créé.

Au programme de cette initiative écologique, des sessions techniques sur les zones côtières et l'environnement marin, la gestion des déchets, la lutte contre la pollution l'urbanisme et une politique environnementale, le changement climatique ou encore le contrôle des déchets plastiques. L'un des principaux points sur lesquels il dit souhaiter mettre l'accent concerne les plastiques. Kavy Ramano envisage d'adopter une politique zéro plastique dans un avenir proche mais encore faut-il trouver des alternatives durables dans la vie de tous les jours. C'est la raison pour laquelle il s'attend à une participation massive. «Les consultations permettront de concocter un plan pour les 10 prochaines années», a-t-il déclaré à l'express.

Si les différentes parties prenantes ont répondu à l'appel pour participer à cet évènement, elles disent craindre que cela ne soit une perte de temps. Du côté d'Aret Kokin Nu Laplaz par exemple, les membres expliquent qu'il sera impossible de traiter toutes les problématiques liées à la préservation de l'environnement en deux jours seulement. «On espère qu'il y aura des suites et un travail en continu. Les défis sont grands. On espère que tout ceci ne finisse pas en mascarade», peut-on ainsi lire sur leur page Facebook.

D'ailleurs, ils sont également revenus sur le discours tenu par Kavy Ramano à Madrid en marge de la COP25. Mardi dernier, le ministre a notamment mis en exergue le manque de ressources et la vulnérabilité de Maurice face aux risques de catastrophe naturelle. «Il faut agir vite», a-t-il insisté. Mais pour les activistes d'AKNL, le bilan signé Etienne Sinatambou risque de coûter cher. «Erosion aggravée des plages, zone côtière sous pression, destruction des zones dites sensibles. Oui l'Honorable Ramano peut encore prévenir. Il devra tout simplement sévir s'il souhaite arrêter les dégâts. Il faudra des mesures/actions fortes.»

Les mesures fortes en question seront annoncées par le ministre lors de son discours au Caudan Arts Centre, où se tiendront les Assises nationales à partir de 9h30 ce matin. Le Premier ministre Pravind Jugnauth sera également présent lors de la cérémonie d'ouverture.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.