« La ZLECA doit embrasser l'économie numérique », dit Karingi de la CEA

11 Décembre 2019

Addis-Abeba — Le Comité sur le secteur privé, l'intégration régionale, le commerce, les infrastructures, l'industrie et la technologie (CPRTIIT), composée de hauts fonctionnaires et d'experts des États membres, organisé tous les deux ans, se réunit aujourd'hui, à Addis-Abeba sur le thème, « Développement du secteur privé et économie numérique en vue d'appuyer l'intégration régionale en Afrique ». Selon l'équipe organisatrice, le Comité, qui est en place depuis 1999, a été reconstitué par la Commission économique pour l'Afrique dans le cadre d'un mandat plus large, qui accorde une place de choix au secteur privé, afin d'exploiter tout son potentiel de création d'emplois ainsi que sa capacité à financer le développement et à rendre l'intégration régionale fonctionnelle.

S'exprimant lors de l'ouverture, Stephen Karingi, Directeur de la Division de l'intégration régionale et de l'industrialisation de la CEA, déclare que les études de la CEA ont montré que la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) a le potentiel d'augmenter le commerce intra-africain de 15 à 25%, en comparaison avec un scénario sans ZLECA. Dans cet optique, dit Karingi, « l'augmentation du commerce en soi n'est pas aussi intéressante que la composition du commerce créé et environ les deux tiers du gain sont supposés provenir des produits industriels, fournissant un bon environnement pour la diversification des économies africaines ».

Il dit également que l'augmentation du commerce fournira des emplois de bonne qualité et améliorera les moyens de subsistance sur le terrain et que le continent bénéficiera également du renforcement des chaînes d'approvisionnement régionales.

Bien que les gains économiques soient clairs, Karingi est d'avis que ce ceux-ci ne seront pas automatiques. La ZLECA sert de plate-forme par laquelle de nouvelles voies d'industrialisation peuvent être réalisées, en exploitant les opportunités qu'offre la numérisation. L'Accord, ajoute Karingi, doit aller au-delà des biens et des services et d'un règlement de différends effectif. « ...il doit embrasser l'ère du numérique dans laquelle il prend vie ».

La réunion a également été mise au courant que la Commission de l'Union africaine et la CEA sont sur le point de finaliser une stratégie de transformation numérique pour l'Afrique, qui sera présentée au Sommet de l'UA en février 2020 pour examen. La stratégie de transformation numérique contribuera à libérer le potentiel de l'économie numérique.

L'Ambassadeur Mesganu Arga Moach, Ministre d'État éthiopien au Ministère du commerce, affirme que son pays prépare en ce moment même un projet de loi nationale définissant le cadre de gouvernance du commerce électronique. La loi, informe le ministre, sera révolutionnaire pour les entreprises qui s'orientent vers le commerce et les transactions financières en ligne.

Il dit également déclaré aux participants que l'Éthiopie a lancé une plate-forme électronique pour le commerce mondial - le deuxième en Afrique à s'y lancer après le Rwanda - qui permettra à l'Éthiopie de fournir une logistique et des services intelligents, d'effectuer des échanges transfrontaliers en mettant l'accent sur les petites et moyennes entreprises. La plate-forme jouera un rôle central dans la mise à disposition des opportunités de marché et des liens entre les PME et les entreprises du monde entier.

« Nos politiques sont conçues pour encourager l'adoption, mais aussi pour améliorer les capacités d'innovation dans la création de technologies, de produits et de services locaux, précise le Ministre.

Pepin Guilaume Manjolo Buakila, Ministre de la coopération internationale, de l'intégration régionale et de la francophonie, remercie la CEA d'avoir organisé la série de réunions pour donner aux experts l'occasion d'examiner les études réalisées par la CEA, en particulier dans les domaines visant à maximiser la mise en œuvre de la ZLECA, alors même que le continent cherche à relever de nombreux défis, y compris les faibles niveaux de diversification et de gouvernance.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

Tagged:

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.