Angola: MINEA dément la prétendue vente d'électricité à la RDC

Luanda — Le ministère de l'Energie et de l'Eau (MINEA) a démenti dimanche l'hypothèse selon laquelle, l'Angola exporterait de l'énergie électrique vers la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans une note publiée par le Cabinet de la communication institutionnelle et de la presse (GCII), le ministère contredit, à cet effet, une information divulguée mercredi dernier par l'ANGOP à ce sujet.

Selon l'information de l'unique Agence de presse angolaise, le ministre de l'Énergie et de l'Eau, João Baptista Borges, aurait annoncé cette intention à Nóqui, le jour même qu'il avait inauguré la sous-station électrique de cette municipalité frontalière à la RDC, ce qui ne se conforme donc pas à la vérité.

La seule vérité est qu'avec l'entrée en fonctionnement de cette infrastructure, la province de Zaire devient la première du pays, a avoir toutes ses six municipalités interconnectées dans le réseau public d'électricité nationale, cessant par conséquent, de dépendre de l'énergie achetée auprès de la RDC.

La sous-station électrique de Nóqui, zone touristique et frontalière à la RDC, située à environ 155 kilomètres de Mbanza Congo, chef lieu de la province de Zaire, a une puissance de 10 mégawatts (MW).

Nóki a une population estimée à 10.661 habitants repartis sur trois communes: Sede, Lumfico et Mpala.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.