Algérie: Règlement du conflit au Sahara occidental - Le président Ghali dénonce le blocage

- Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, s'est élevé, depuis Tifariti (territoires sahraouis libérés), contre le blocage du processus de règlement du conflit au Sahara occidental, dénonçant le rôle de la France dans le maintien d'une telle situation.

"La Conférence nationale préparatoire du 15ème congrès du Front Polisario se tient dans des circonstances particulières et face à des défis sur différents fronts, du fait de la politique d'intransigeance et d'obstruction du régime d'occupation marocain, avec le soutien clair de la France, au processus de paix et à la recherche d'une solution définitive", a indiqué le président Ghali dans une allocution prononcée dimanche à l'ouverture de la conférence.

Le président Ghali a souligné que "ce 15ème congrès du Front Polisario doit être une occasion pour de véritables transformations, à travers laquelle le peuple sahraoui fera comprendre que rien ne le découragera de continuer dans sa juste lutte et d'utiliser toutes les formes légitimes, jusqu'à le recouvrement de la souveraineté complète sur l'ensemble du territoire de la RASD".

Lire aussi: Début des travaux du colloque national préparatoire au 15 ème Congrès du Front Polisario

Faisant référence aux défis auxquels est confronté le peuple sahraoui, M. Ghali a indiqué que "la situation actuelle nécessite une évaluation minutieuse et une analyse objective de l'ensemble du plan d'action national entre les deux congrès, en particulier, et de la situation de notre lutte de libération en général. Nous devons investir dans les points forts et, en même temps, identifier les failles afin de les surmonter d'une manière réfléchie et globale".

Le Congrès a été précédé de conférences préparatoires lancées début novembre dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.