Cote d'Ivoire: Concert « 30 ans de carrière » de Meiway - 3h de show époustouflant au Palais de la culture de Treichville

16 Décembre 2019

Comme le bon vin, il s'est bonifié au fil du temps. Samedi soir, au Palais de la culture de Treichville, Meiway a démontré que, malgré le poids des ans, il n'a rien perdu de son immense talent.

Pour le concert grand public de ses 30 ans de carrière solo, après celui réservé aux VIP quelques jours plutôt à la patinoire du Sofitel hôtel Ivoire, il a gratifié le beau public qui a effectué le déplacement sur l'esplanade du Palais de la culture de Treichville, d'un spectacle époustouflant.

Pendant trois heures, le génie de Kpalèzo a revisité, dans une ambiance bon enfant, son riche répertoire, faisant ainsi voyager les spectateurs, de ses débuts tonitruants, en 1989, avec « Ayibebou», à son dernier album intitulé « Légende », sorti cette année.

Avec nostalgie, et aussi enthousiasme, ses fans se sont trémousser follement au son du zoblazo, la musique de Meiway, improvisant pour certains des ballets, et pour d'autres, esquissant des pas endiablés de ce rythme puisé dans le terroir des N'zima Kôtôkô de Grand-Bassam, peuple dont est originaire Meiway.

En chœur, ils ont repris les paroles de « 200% zoblazo » ; « Ma folie » ; « Dj Tassouman » et bien d'autres morceaux à succès de Meiway, qui ont bâti sa renommée durant toutes ces années. Sur scène, on a retrouvé le même Meiway d'il y a trente ans : vif, plein d'énergie, taquin... et surtout excellent chanteur-danseur.

Pour l'artiste, plus qu'un simple concert, c'était la fête. Dans une parfaite symbiose, il a communié dans l'allégresse avec ses inconditionnels, alternant concours de danses et répliques teintées d'humour, parfois aigre-doux... à l'image de ses références à la mort brutale de Papa Wemba ou encore aux incidents survenus lors des obsèques de Dj Arafat (profanation de sa tombe et dépouillement de son cadavre).

Qu'importe, c'était le soir de Meiway, et il s'est lâché, comme il le pouvait, pour détendre l'atmosphère. Quelques-uns de ses pairs, entre autres Aïcha Koné, Teeyah, Dj Mix 1er, Francky Di Caprio, l'ont, tour à tour, rejoint sur le podium pour le soutenir.

Une solidarité artistique saluée avec des ovations nourries par les spectateurs, dont certains sont repartis avec des présents offerts par Orange Côte d'Ivoire, sponsor leader de l'événement. Un beau concert, comme on en redemande...

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.