Cote d'Ivoire: Production des nouvelles CNI, mise en place du MPP - Sidiki Diakité met en mission le corps préfectoral

16 Décembre 2019

La phase pilote du renouvellement des cartes nationales d'identité (Cni) démarre le 23 décembre prochain dans dix régions de la Côte d'Ivoire.

Pour que cette opération connaisse un franc succès, et que les populations soient davantage informées sur le processus du renouvellement et de la production des nouveaux titres d'identité, le ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, a échangé hier avec le corps préfectoral au Centre de conférence du ministère des Affaires étrangères au Plateau.

Les préfets de département, de région et sous-préfets ont massivement répondu à l'appel du ministre.

Il leur a expliqué qu'il était plus que nécessaire que la Côte d'Ivoire fasse ce pas de géant avec la mise en œuvre du Registre national des personnes physiques (RNPP). « Seize ministères ont participé à la mise en œuvre de ce projet qui vise à révolutionner l'état civil en Côte d'Ivoire.

Cette rencontre a également pour objectif de vous mettre en mission auprès de vos administrés afin qu'ils se préparent à recevoir les agents de l'Office national de l'état civil et de l'identification (ONECI) pour un bon déroulement de l'opération. « Considérez le RNPP comme votre "projet maison' qui vient mettre fin aux problèmes d'état civil et à la fraude sur l'identité », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le directeur général de l'ONECI, Konaté Diakalidia, a salué la tenue de cette rencontre.

Toutefois, il a dressé un tableau peu reluisant de la situation d'enregistrement des naissances en Côte d'Ivoire. « 36 % des naissances ne sont pas déclarés et 46% des enfants de moins de 5 ans n'ont aucune existence légale.

Outre cette situation, l'apatridie, la fraude sur l'identité et la nationalité, les problèmes d'archivage des données et la non maîtrise de la démographie, ont poussé les autorités ivoiriennes à moderniser l'état civil avec la mise en place de la réforme RNPP.

Lequel permettra d'accorder une identification unique à chaque personne vivant sur le territoire ivoirien, à travers un numéro biométrique unique contenu dans la nouvelle CNI », a-t-il expliqué aux 108 préfets qui ont fait le déplacement sur Abidjan.

Pour la phase de généralisation qui débutera à la mi-janvier 2020, le Dg de l'ONECI a rassuré que le maximum d'Ivoiriens sera enrôlé en trois ans. Cette opération d'enrôlement se déroulera dans les villages, sous-préfectures et centres de collectes.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.