Sénégal: Cancer du col de l'utérus - Sédhiou mise sur les enseignants et les journalistes pour relancer la vaccination

Sédhiou — Le district sanitaire de Sédhiou (sud) compte sur les enseignants et les journalistes pour relancer le programme de lutte contre le cancer du col de l'utérus, au regard des "contraintes" auxquelles il a été confronté lors de la campagne de vaccination.

Dans ce cadre, la région médicale de Sédhiou a organisé mardi une session de formation sur la stratégie de communication concernant le vaccin contre ce type de cancer, à l'intention de 50 enseignants et 6 journalistes.

Cette rencontre de partage axée sur l'importance du vaccin contre le cancer du col de l'utérus devrait permettre de mieux vulgariser les actions de sensibilisation et de communication auprès des élèves et parents d'élèves pour atteindre la cible, selon les responsables de la région médicale de Sédhiou.

Après une phase pilote expérimentée dans les districts sanitaires de Dakar ouest et Mékhé de 2014 à 2016, le Sénégal avait introduit le 31 octobre 2018, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus (les infections au virus du papillome humain), destiné aux filles âgées de 9 ans.

Malgré des efforts fournis lors de la première campagne de vaccination, la région médicale de Sédhiou fait état de "contraintes" rencontrées dans la mise en œuvre de ses actions.

D'où de nouvelles stratégies et approches mises en place par le ministère de la Santé et de l'Action sociale pour relancer le programme de lutte contre le cancer, a indiqué le médecin-chef du district sanitaire de Sédhiou, Diabel Drame.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.