Cameroun: Drones civils - Comment en tirer davantage profit

La question est au centre d'un atelier national sur la technique, la réglementation et les applications de ces technologies innovantes, ouvert le 17 décembre dernier au Minresi.

Estimé à 10 milliards d'euros répartis dans le génie civil, l'agriculture, la surveillance d'infrastructures et les industries minières et pétrolières, le marché des drones est en pleine croissance dans le monde. Pour tirer son épingle du jeu, le Cameroun, à travers le ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation, conjointement avec le Comité national de développement des technologies (Cndt) et le Centre régional africain des sciences et technologies de l'espace en langue française (Craste-Lf), affilié à l'Onu avec l'appui de l'Agence marocaine de coopération internationale (Amci), organisent depuis mardi dernier, un atelier national sur les drones civils.

Ouverts par le secrétaire général du Minresi, représentant du ministre Madeleine Tchuinte, les travaux se déroulent autour du thème : Les drones civils : point sur la technique, la règlementation et les applications ». Il sera question durant les quatre jours d'activités de faire le point sur l'implémentation de cette intelligence artificielle, de découvrir les différents cadres législatifs, de démontrer le potentiel considérable de services qu'offrent les drones, et de renforcer le cadre législatif de ces technologies innovantes assez opportunes, mais dont on ignore les limites sur le plan administratif et réglementaire.

« Le Minresi a organisé cet atelier pour capaciter les missions sectorielles dans l'utilisation de cette technologie qui peut apporter des solutions nouvelles au service public et surtout aux chercheurs. Notamment, dans les précisions des résultats de la recherche », a indiqué Patrice Ele Abiama, secrétaire permanent du Cndt. Pour booster la filière et industrialiser le secteur, un séminaire national ouvert à tous s'est tenu le premier jour sous forme de conférences plénières. Les autres journées seront consacrées aux échanges croisés entre acteurs du secteur, aux ateliers techniques et aux master classes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.