Afrique Centrale: CEEAC - Fatshi a signé la Charte révisée

19 Décembre 2019

Le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, est à compter au nombre des onze Chefs d'Etat et de gouvernement ayant signé, hier mercredi 18 décembre 2019 à Libreville, la « Charte révisée de la CEEAC » (Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale). Arrivé le mardi 17 décembre dans la capitale gabonaise, et accueilli par le premier ministre gabonais, Kobe Besale à l'aéroport international Léon Mba, il a en effet pris part au 9me Sommet de cette organisation sous-régionale convoquée à l'initiative de son président en exercice, Ali Bongo Ondimba, qui a aussi participé activement aux travaux.

Le constat général fait par les différents responsables des pays membres est qu'après 36 années d'existence, la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale n'a pas favorisé l'intégration économique régionale, comme espérée au départ. Les observateurs pensent que les pesanteurs politiques ont influé négativement sur les échanges commerciaux comme sur la circulation des personnes. D'où la volonté commune exprimée pour sa redynamisation, notamment par une réforme institutionnelle et structurelle.

Selon la nouvelle Charte, une « Commission de la CEEAC » va être mise en place incessamment, comme organe exécutif, en remplacement du Secrétariat général actuellement en place.

Face aux défis sécuritaires qui se présentent aux Etats membres, il a été décidé la création de la Copax (Commission de Paix et de Sécurité de l'Afrique Centrale).

Rendez-vous a été pris pour le premier trimestre de l'année 2020 pour la mise en œuvre des réformes adoptées lors du Sommet de Libreville. On note, comme par hasard, que c'est dans la capitale gabonaise qu'était née la CEEAC, il y a 36, sous le parrainage du feu président Omar Bongo.

On rappelle que les dossiers finalisés par les Chefs d'Etat et de Gouvernement étaient préparés par des réunions des ministres. La RDC y était représentée par la ministre des Affaires Etrangères, Ntumba Nzenza.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X