Congo-Kinshasa: Ebola - Dr Muyembe fait l'état des lieux

19 Décembre 2019

Le Secrétaire technique du comité multisectoriel à la riposte d'Ebola, le Dr Jean-Jacques Muyembe, a tenu un point de presse le samedi 14 décembre au bureau de la coordination de la riposte d'Ebola afin de faire l'état des lieux. Il sied aussi de noter que les activités ont repris à Biakato.

« Après les récentes attaques, nous assistons encore à une augmentation de cas, soit 34 cas du 29 novembre au 11 décembre de cette même année. Cette situation a entraîné la chute de la zone de

santé de Biena au Nord-Kivu, qui est restée 85 jours sans cas », a-t-il indiqué.

Il a également souligné le fait que les équipes de riposte et celles de l'Organisation Mondiale de la Santé ont effectué deux descentes à Biakato (Ituri), où la base des agents de la riposte a été attaquée, afin de trouver des stratégies pour la reprise des activités.

Selon le docteur Jean-Jacques Muyembe, cette augmentation rapide de cas est directement liée aux attaques armées contre les équipes et les bases de la riposte à Mangina et Biakato, entraînant des pertes matériels jusqu'à atteindre un point culminant avec le meurtre de trois agents du service sanitaire, dont un commis à la vaccination et deux chauffeurs.

Il y a lieu de souligner qu'en dépit de la situation sécuritaire précaire, les équipes ont repris les activités dans les quartiers de Biakato et Aloya et bientôt à Lwemba, jusque-là inaccessibles par les équipes de la riposte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.