Congo-Brazzaville: Crise au sein du judo congolais - Bientôt un comité de normalisation

Dans une correspondance que Jean-Luc Rouge, secrétaire général de la Fédération internationale de judo (Fij), a envoyée au ministère congolais des Sports et de l'éducation physique, cette structure souhaite mettre fin au malaise qui mine la Fédération congolaise de la discipline, en mettant en place un comité de normalisation.

« Suite aux rapports de Michel Huet, délégué de la Fij sur la situation de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées(Fécojuda), en accord avec le président de la Fij et celui de l'Union africaine de judo, nous sommes arrivés à la conclusion que pour le bon fonctionnement de la Fédération et le bon développement du judo en République du Congo, nous souhaitons la mise en place, dans les meilleurs délais, d'un comité de normalisation jusqu'aux prochaines élections fin 2020 », renseigne la correspondance.

Ce comité aura, en effet, comme missions, de définir les conditions d'affiliation des clubs dans le respect des lois, de la compétence, d'enseignement et de la sécurité pour la pratique du judo. Celui-ci vérifiera la conformité des statuts au regard des dispositions imposées par le gouvernement et mettra en place l'organisation de l'assemblée générale élective de 2020.

Selon ce courrier, ce comité sera composé du président de la Fécojuda, d'un membre du groupe dit « d'opposition » nommé par celui-ci, d'un représentant du ministère des Sports, d'un représentant du comité national du Congo, d'un ancien président de la Fécojuda ainsi que d'un représentant de l'Union africaine de judo, chargé d'assurer le suivi des misions ci-dessus.

La gestion des affaires courantes reste de la compétence du président Marien Ikama. « A défaut d'une action dans ce sens avant le 31 décembre 2019, la Fij se réserve le droit de prendre toute décision concernant la reconnaissance de la Fécojuda par la Fij », précise la lettre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.