Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Un nouveau cas confirmé d'Ebola

Le nouveau cas vient d'être rapporté par la sous-coordination de Butembo, après cinquante-quatre jours sans en avoir un autre. Le dernier a été notifié le 23 octobre. Il s'agit d'une femme de 23 ans, non vaccinée, de l'aire de santé Aloya, à Mabalako.

La jeune femme a été listée comme contact d'un cas confirmé du 13 décembre, dont la date de début des signes remonte au 6 décembre. Ce contact n'avait jamais été vu ni retrouvé pour se faire vacciner. Cette femme est allée à Butembo, dans l'aire de santé Vutsundo, en visite chez sa grande-sœur le 15 décembre.

C'est le 11 décembre qu'elle a commencé à manifester les premiers signes de la maladie avec comme période d'exposition du 24 novembre au 7 décembre. Elle s'est fait consulter dans une structure sanitaire non encore identifiée à Kantine, à Aloya, pour poursuivre son traitement avec les médicaments fournis à domicile, du 12 au 14 décembre. S'étant déplacée vers Butembo, dans l'aire de santé Vutsundo, où elle s'est fait une nouvelle fois consulter du 15 au 16 décembre en ambulatoire, elle a présenté comme signes cliniques anorexie, dysphagies, douleurs thoraciques et myalgies.

Le 17 décembre, suite à la persistance des signes, elle est allée se faire consulter à un autre poste de santé, notamment Notre-Dame de Grâce à Mama Musayi, où l'alerte a été lancée. Investiguée et validée, la patiente a refusé de se faire transférer au centre de traitement Ebola.

Dans le souci de rompre la chaîne de transmission autour de cette femme, la recherche active des cas est déjà en marche. Au total, dix-neuf contacts ont été pré-listés autour d'elle, dont dix membres de sa famille, quatre co-patients et cinq prestataires de soins.

La situation épidémiologique à la date du18 décembre indique que depuis le début de la maladie, le cumul des cas est de trois mille trois cent cinquante-et-un, dont trois mille deux cent trente-trois confirmés et cent dix-huit probables. Il y a eu deux mille deux cent dix-sept décès dont deux mille quatre-vingt-dix-neuf confirmés et cent dix-huit probables. Au total, mille quatre-vingt-onze personnes ont été guéries, tandis que quatre cent cinquante-deux cas suspects sont en cours d'investigation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.