Sénégal: Saint-Louis / Pour une plus grande complétude de données au niveau central et local - La présidente de l'Observatoire national de la parité préconise une descente à la base

20 Décembre 2019

La Gouvernance de Saint-Louis a abrité hier, jeudi 19 décembre, un Comité Régional de Développement (CRD) spécial consacré aux missions régionales d'information et de mise en place des Comités régionaux de suivi de l'égalité femme-homme dans les politiques locales. C'est à l'initiative de l'Observatoire National de la Parité (ONP), dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d'Appui aux Producteurs et Utilisateurs de Statistiques de Genre au Sénégal. Il est financé par la Coopération Espagnole, en partenariat avec l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD).

Après les différentes rencontres tenues au niveau de ses trois départements que sont Saint-Louis, Dagana et Podor, c'est au tour de la région de Saint-Louis d'abriter hier, jeudi 19 décembre, le Comité Régional de Développement (CRD) spécial sur les missions d'information et de mise place des Comités régionaux de suivi de l'égalité femme-homme dans les politiques locales. Le but était de partager avec les acteurs locaux sur le Programme d'Appui aux Producteurs et Utilisateurs de Statistiques de Genre au Sénégal (PAPUSG) et qui est en train d'être mis en œuvre actuellement par l'Observatoire National de la Parité (ONP). C'est ainsi que, dans un souci d'avoir plus de complétude des statistiques de genre, pour élargir la base de données des indicateurs de genre et arriver à une meilleure appropriation des enjeux des statistiques de genre par tous les acteurs et à tous les niveaux, l'Observatoire National de Parité a intégré la dimension régionale dans le PAPUSG.

Quatre régions sont retenues pour sa mise en œuvre à savoir Saint-Louis, Kaolack, Sédhiou et Kolda. "Nous voulons mettre en place au niveau de chacune de ces différentes régions un Comité de suivi régional car nous voulons insister sur le dispositif de suivi des questions de statistiques de genre. Jusque-là, il y a certes des rapports, mais il faut que désormais, avec ce programme, qu'on puisse avoir des rapports qui renseignent sur la situation des femmes et des hommes dans les politiques au niveau local en ce qui concerne la question d'intégration de l'égalité de genre", a soutenu Fatou Kiné Diop, présidente de l'Observatoire National de la Parité.

Abondant aussi dans le même sens, l'adjointe du gouverneur de Saint-Louis en charge du Développement, Fatou Makhtar Fall Faye est revenu sur l'intérêt d'avoir des données désagrégées pour les statistiques sur les deux sexes. "Nous avons profité de ce CRD là pour parler un peu des Comités régionaux de suivi de l'égalité femme-homme dans les politiques publiques locales et sur le format qui va être adopté sur ces missions de l'ONP et le fonctionnement. Cela nous permettra de suivre ces différentes statistiques sur le genre au niveau de la région", a-t-elle indiqué.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.