Afrique du Nord: Le Salvador qualifie l'initiative d'autonomie d' unique base d' une solution au Sahara

20 Décembre 2019

Nasser Bourita : Rabat et San Salvador ouvrent une nouvelle page dans leurs relations bilatérales

Alexandra Hill Tinoco : Le Salvador réaffirme son appui à l'intégrité territoriale du Maroc

L' Initiative d'autonomie présentée par le Maroc en 2007 pour parvenir à un règlement définitif à la question du Sahara marocain, constitue «l'unique base d'une solution réaliste, viable et sérieuse» à ce conflit, indique une déclaration conjointe publiée à l'issue de la visite de travail au Maroc de la ministre des Relations extérieures de la République du Salvador, Alexandra Hill Tinoco.

Le gouvernement salvadorien «appuie les efforts sérieux et crédibles" consentis par le Maroc pour la recherche d'une "solution politique réaliste, pragmatique et durable à ce différend régional, qui repose sur le compromis", ajoute la déclaration, rendue publique au terme de la réunion tenue, jeudi à Rabat, entre la responsable salvadorienne et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

Dans cet esprit, et conformément à la résolution 2494 du Conseil de sécurité des Nations unies, la République du Salvador considère que l'Initiative d'autonomie «constitue l'unique base d'une solution réaliste, viable et sérieuse, dans le cadre du plein respect de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et de sa souveraineté nationale sur ses provinces du Sud», poursuit la déclaration conjointe.

Le Salvador réitère, en outre, "le retrait de reconnaissance de la pseudo-RASD tel qu'il a été exprimé officiellement le 15 juin 2019 à San Salvador". Les deux ministres ont, par ailleurs, réaffirmé la nécessité de renforcer, par le biais d'une collaboration conjointe et effective, la diplomatie multilatérale, ainsi que le rôle majeur de coordination de l'Organisation des Nations unies, selon le document.

Lors d'un point de presse tenu à l'issue de son entretien avec Nasser Bourita, la ministre des Relations internationales du Salvador a indiqué que son pays confirme la marocanité du Sahara et réaffirme son appui à l'intégrité territoriale et à la souveraineté nationale du Royaume du Maroc.

A cette occasion, la responsable salvadorienne a réitéré le «retrait définitif» de son pays de sa reconnaissance de «l'entité virtuelle» de la pseudo-RASD, assurant que cette décision, prise par le président Nayib Bukele, est une illustration de la volonté de la République du Salvador de s'ouvrir sur le monde arabe, et en particulier sur le Maroc.

La cheffe de la diplomatie salvadorienne a également souligné que l'initiative de l'autonomie pour le Sahara, proposée par le Royaume, constitue «la seule solution» à ce différend régional, annonçant une prochaine visite à la ville de Laâyoune.

Pour sa part, Nasser Bourita a indiqué que le Maroc et le Salvador ont inauguré une nouvelle page dans leurs relations bilatérales qui sera traduite par l'ouverture d'une ambassade de ce pays à Rabat et le lancement de projets concrets par le biais d'une coopération agissante au bénéfice des deux pays et peuples.

Il a également rappelé que le Salvador avait annoncé sa position sur la question du Sahara marocain lors de sa visite en juin dernier à ce pays conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors de laquelle le ministre a été reçu par le président du Salvador, Nayib Bukele, ce qui a jeté les bases d'une nouvelle ère dans les relations bilatérales.

Exprimant les remerciements et la gratitude du Royaume pour les positions constantes du Salvador concernant les questions marocaines, en particulier celle du Sahara marocain, le ministre a souligné que la visite de la responsable salvadorienne s'inscrit dans le cadre de cette nouvelle dynamique, notant que les discussions entre les deux parties ont porté sur le développement des relations bilatérales.

Les deux parties ont convenu d'un ensemble de points, notamment l'ouverture de l'ambassade du Salvador à Rabat au début de l'année prochaine, a-t-il indiqué.

Les deux parties ont signé, à cette occasion, un cadre de coopération technique et économique sur un éventail de domaines, notamment le tourisme et la coopération dans les domaines économique et agricole et de la formation des cadres, et ont convenu de développer les relations de consultation politique sur toutes les questions arabes et africaines et les questions régionales et internationales.

Nasser Bourita a également annoncé qu'une mission technique du Salvador effectuera une visite au Royaume au début de l'année prochaine pour examiner les détails des projets qui seront lancés et préparer l'ouverture de l'ambassade du Salvador à Rabat.

Le ministre a également a fait part de la considération du Royaume pour toutes les réformes entreprises par le président salvadorien pour lutter contre le crime organisé, la corruption, l'immigration illégale et la traite d'êtres humains, soulignant la volonté du Maroc d'accompagner et de soutenir ces efforts.

Il convient de rappeler que le gouvernement salvadorien avait annoncé le 15 juin dernier dans un communiqué conjoint signé par Nasser Bourita et son homologue salvadorienne, sa décision de retirer sa reconnaissance de la pseudoRASD et de soutenir l'intégrité territoriale du Maroc

Prochaine ouverture d'une ambassade salvadorienne

La ministre des Relations internationales du Salvador, Alexandra Hill Tinoco, a annoncé, jeudi à Rabat, l'ouverture prochaine d'une ambassade de la République du Salvador au Maroc.

Elle s'est, par ailleurs, dite «convaincue» que cette initiative donnera une forte impulsion aux relations entre les deux pays amis. En vue de renforcer la coopération technique et financière, la cheffe de la diplomatie salvadorienne a également annoncé la visite d'une mission d'experts salvadoriens au Maroc en 2020, afin d'examiner avec leurs homologues marocains les moyens de mettre en œuvre la feuille de route, signée le 15 juin à San Salvador, et de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines des énergies renouvelables, de l'agriculture, du tourisme, de la santé et de l'eau, entre autres.

Alexandra Hill Tinoco s'est félicitée des «importantes réformes» engagées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui font du Royaume du Maroc un «modèle de développement économique et social dans la région».

La ministre salvadorienne a affirmé que sa visite au Maroc vise à consolider les liens d'amitié et de coopération entre les deux parties, afin de franchir une nouvelle étape fructueuse au niveau de la coopération bilatérale.

Le Maroc est un pays avec lequel «nous partageons les mêmes valeurs de liberté et de démocratie», s'est-elle félicitée, insistant sur l'importance de raffermir les relations de fraternité entre les deux peuples amis.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.