Algérie: Décès de Gaïd Salah - Le Conseil de la nation suspend ses travaux à une date ultérieure

Le général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah

Alger — Le Conseil de la nation a décidé la suspension de ses travaux en application du deuil décrété, lundi matin, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

"Dès l'annonce de la terrible nouvelle du décès du moudjahid Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), paix à son âme, le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, a ordonné la suspension des travaux à une date ultérieure en application du deuil décrété par le président de la République, ministre de la Défense nationale, chef suprême des forces armées, M. Abdelmadjid Tebboune", indique un communiqué de la chambre haute du Parlement.

Par ailleurs, la commission de l'équipement et du développement au Conseil de la nation avait tenu, dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif aux radiocommunications, une réunion sous la présidence de Mohamed Ameur lors de laquelle elle a écouté un exposé présenté par la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Feraoun, en présence du ministre des relations avec le Parlement, Fethi Khouil.

Selon la même source, la ministre a évoqué les dispositions contenues dans ce projet de texte et les objectifs visés, notamment "l'encadrement du champ d'exploitation des réseaux et équipements radioélectriques, la régulation du brouillage et le contrôle du spectre au niveau national, en vue d'être en adéquation avec les conventions et les recommandations internationales".

Il s'agit également objectif de "s'adapter aux développements technologiques dans le domaine des radiocommunications, notamment face à la croissance du nombre et de la qualité des équipements utilisées", a-t-elle précisé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.