Cote d'Ivoire: Mandat d'arrêt contre Guillaume Soro - La descente aux enfers commence

Guillaume Soro
23 Décembre 2019

La descente aux enfers commence pour l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro. C'est le moins que l'on puisse dire avec le mandat d'arrêt contre lui délivré par les autorités ivoiriennes. Ces dernières l'accusant de « tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics ».

Ce mandat d'arrêt, faut-il le rappeler, a été rendu public alors que Guillaume Soro, après un long périple en Europe, tentait de rentrer au bercail. Conséquence, ses proches estimant que les conditions de sécurité n'étaient pas réunies, ont dérouté l'appareil de leur mentor qui s'est finalement posé à Accra, au Ghana. C'est dire si le divorce est désormais consommé entre Guillaume Soro et le président Alassane Dramane Ouattara (ADO). Cela n'a rien de surprenant. On voyait venir les choses. Car, depuis que le natif de Ferkessédougou est, pour ainsi dire, entré en rébellion contre ADO, pour s'être opposé au RHDP, le torchon brûle entre les deux hommes.

Si fait que, par moments, ils ne manquent pas de s'envoyer des piques. Mais avec ce mandat d'arrêt qui vient d'être lancé, c'est un autre pas qui vient ainsi d'être franchi. Car, tout porte à croire que les autorités ivoiriennes veulent à tout prix empêcher l'ex-chef rebelle de se présenter à la prochaine présidentielle à laquelle il s'est déjà déclaré candidat. C'est, du moins, le scénario qui se dessine.

S'il y a quelqu'un qui peut boire son petit lait, c'est Laurent Gbagbo

Mais pour qui connaît la pugnacité et la ténacité de Guillaume Soro, il y a lieu de craindre pour la Côte d'Ivoire, tant ce jeune loup aux dents longues est capable de tout. Soro, faut-il le reconnaître, compte de nombreux soutiens qui sont loin d'être des enfants de chœur. En tout cas, à l'allure où vont les choses, la Côte d'Ivoire n'est pas à l'abri d'une nouvelle rébellion. Cela est d'autant vrai que selon un rapport onusien publié en 2016, l'ex-chef rebelle disposait de près de 300 tonnes d'armes.

La preuve, une importante cache d'armes a été découverte au domicile d'un des proches de Soro, qui n'est autre que son directeur de protocole lorsqu'il était au perchoir. Qui sait s'il n'existe pas d'autres caches d'armes, surtout dans le septentrion ivoirien d'où il est originaire ? Cela dit, s'il y a quelqu'un qui, actuellement, peut boire son petit lait en voyant ADO et Soro dressés l'un contre l'autre, c'est bien Laurent Gbagbo contre qui les deux hommes s'étaient coalisés pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Comme quoi, en politique, les alliés d'hier peuvent subitement devenir les ennemis d'aujourd'hui et vice-versa. Car, tout n'est que question d'intérêt.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X