Guinée: L'UFDG déterminée à amener Alpha Condé à renoncer au projet de nouvelle constitution

Cellou Dalein Diallo, à son domicile, le 17 octobre 2015.
23 Décembre 2019

Le chef de file de l'opposition guinéenne a déclaré à l'assemblée générale de son parti samedi 21 décembre à quel point, l'UFDG est déterminée à obliger au le chef de l'Etat de renoncer à son projet de nouvelle constitution.

« Nous les opposants de troisième mandat, nous n'avons pas droit à l'erreur. On doit continuer le combat jusqu'à ce qu'Alpha Condé renonce à son projet de nouvelle constitution et on ne doit pas lâcher », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Poursuivant son intervention, il a dit que : « personnes d'autre ne viendra sanctionner le parjure d'Alpha Condé si ce n'est pas nous. Parce qu'il n'a plus ni la légalité ni légitimité de diriger la Guinée. Il ne suffit pas de le dire qu'il faut agir. Nous avons consenti beaucoup de sacrifices. Plus de 129 jeunes, tous âgés de moins de 30 ans, ont été abattus à bout portant, sans jamais avoir droit à la justice, parce qu'Alpha Condé ne l'a pas voulu. Malgré tout, on doit rester unis comme un seul homme pour défendre notre constitution. C'est maintenant qu'on doit battre plus », a ajouté le président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Plus loin, l'ancien premier ministre a continué à lancer des critiques à l'endroit du chef de l'Etat. Pour lui, « il (Alpha Condé) s'en fout du droit des citoyens. On se pose la question de savoir si c'est un guinéen qui nous dirige. Parce qu'il n'a pas pitié des guinéens. Il n'a pas envie d'instaurer la démocratie, de garantir la sécurité des citoyens. Il ne connait que ses partisans et son clan. Avec ça on ne va jamais se laisser faire. Ça doit changer dans l'intérêt de tous. Je vous invite à redoubler d'effort pour gagner le combat contre l'adoption d'une nouvelle constitution ».

Malgré les critiques des acteurs politiques, de la société civile et des leaders d'opinion contre ce projet, Alpha Condé a annoncé officiellement son intention de faire doter le pays une nouvelle constitution dans les prochains jours.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.