Congo-Brazzaville: Lutte contre le VIH-SIDA - La sensibilisation et les dépistages lancés au village "décembre rouge"

L'opération, débutée le 23 décembre à l'esplanade de la préfecture de Brazzaville, vise à prévenir contre la pandémie en mettant un accent sur la jeunesse qui constituent la couche la plus touchée.

Le renforcement de la sensibilisation et du dépistage des jeunes en particulier et de toute la population en général font partie des actions visant à contribuer à l'amélioration de la santé des personnes vivant avec le VIH et de leurs familles, a expliqué le directeur de cabinet de la ministre de la Santé, de la Population, de la Promotion de la femme et de l'Intégration de la femme au développement, Florent Balandamio, à l'ouverture du village décembre rouge.

Un accent particulier sera mis sur la jeunesse dont les taux de prévalence sont plus élevés : 1,6% chez les jeunes filles dont l'âge varie entre 15 et 24 ans, contre 0,49% chez les garçons de la même tranche d'âge. L'implication des organisations communautaires, des associations des personnes vivant avec le VIH est déterminante, selon lui.

Ainsi, il les a appelées à jouer pleinement leur partition dans l'atteinte des objectifs 90-90-90 fixés par l'Onusida. Il est donc prévu, dans cette perspective, que 90% de personnes vivant avec le VIH puissent connaître leur statut, 90% des personnes connaissant leur séropositivité accèdent aux médicaments et que 90% de personnes sous traitement puissent avoir une charge virale indétectable. En 1998, rappelons-le, le Congo a décrété la gratuité des examens biologiques et des médicaments antirétroviraux chez les personnes vivant avec le VIH.

« Nous pouvons dire qu'il n'y a plus de rupture des antirétroviraux qui sont distribués gratuitement dans les structures de prise en charge de notre pays et la charge virale est réalisée gratuitement au laboratoire national de santé publique pour toutes les personnes vivant avec la maladie », a déclaré Florent Balandamio avant de visiter les stands érigés à l'esplanade de la préfecture pour accueillir la population appelée à connaître son statut sérologique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.