Angola: 60 personnes meurent de la rage à Luanda

Luanda — Soixante décès provoqué par la rage ont été enregistrés de janvier à novembre 2019, dans la province de Luanda, 25 morts de plus par rapport à la période allant de janvier à septembre 2018 (35 morts).

La rage à Luanda est responsable d'un nombre considérable de morts, les principales victimes sont les enfants âgés de cinq à 15 ans, avec la plus forte incidence dans les municipalités de Viana, Cacuaco et Cazenga.

L'information a été révélée à la presse lundi par le directeur du Cabinet provincial de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche de Luanda, Valdimir Catinda, à l'ouverture de la campagne de vaccination d'animaux qui s'est déroulée à Funda, dans la municipalité de Cacuaco.

Avec la campagne, qui aura lieu dans toutes les municipalités de Luanda, le Cabinet Provincial de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche vise à réduire le nombre de décès causés par la rage (maladie), mobilisant 800 volontaires pour vacciner 300 000 animaux domestiques, tels que les chiens, les chats et les singes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.