Seychelles: Les Seychelles maintiennent la note de crédit «BB», signe d'une économie stable

Les Seychelles ont reçu une note de crédit «BB» pour la deuxième fois cette année, ce qui signifie que la nation insulaire a maintenu des perspectives économiques stables, mais il existe des risques de dérapage budgétaire en 2020.

L'annonce a été faite mardi par Maurice Loustau-Lalanne, ministre des Finances, dans une présentation sur le rapport de Fitch Ratings - une agence de crédit basée à New York.

M. Loustau-Lalanne a déclaré que le score reflète une perspective économique positive pour les Seychelles, qui crée un environnement parfait pour attirer plus d'investisseurs.

«Comme vous le savez, les investisseurs existants examinent les notations pour évaluer la solvabilité des Seychelles et voir si leurs investissements sont sûrs.

Les investisseurs potentiels feront également référence à cette notation pour décider s'il est sûr et stable d'investir aux Seychelles », a-t-il déclaré.

La note «BB» est attribuée au solide bilan d'adhésion aux programmes du Fonds monétaire international (FMI), à la haute gouvernance et au produit intérieur brut (PIB) par habitant par rapport à ses pairs, par rapport à la petite taille de l'économie et à ses vulnérabilité aux chocs externes.

Photo : M. Loustau-Lalanne a déclaré que le score reflète des perspectives économiques positives pour les Seychelles. (Joena Meme) Photo License: CC-BY

Les scores de Fitch Ratings sont attribués sur une échelle alphabétique de «AAA» à «D». La note «BB» est attribuée aux pays susceptibles de subir des changements dans l'activité ou l'économie.

Les Seychelles sont passées de «BB-» à «BB» en juin.

Fitch s'attend à ce que l'excédent budgétaire du gouvernement atteigne 0,3% du PIB en 2020, atteignant son objectif d'excédent primaire de 2,5% du PIB.

Le ministre des Finances a déclaré que le gouvernement avait adopté un large éventail de réformes structurelles "telles que des augmentations progressives des tarifs des services publics et des mesures permanentes d'augmentation des recettes destinées à générer des revenus de 0,6% du PIB".

Un autre point contribuant à la notation est la bonne performance et l'exécution du budget national 2019 qui seront conformes à l'objectif d'excédent primaire de 2,5% du PIB.

"Cela est soutenu par une augmentation ponctuelle des revenus de droits de timbre (1% du PIB) provenant de la vente de Cable & Wireless et des économies de dépenses qui comprenaient un gel des embauches, compensant un déficit de la taxe professionnelle", a déclaré le ministre.

Malgré une croissance positive, Fitch a déclaré dans son rapport qu'il y avait des risques de dérapage budgétaire à travers les élections présidentielles qui pourraient déclencher des pressions pour augmenter les dépenses et qu'une restructuration retardée d'Air Seychelles pourrait nécessiter un soutien budgétaire supplémentaire.

D'autres risques sont que «le budget 2020 incorpore une croissance nominale nulle des dépenses courantes en biens et services, l'effet en année pleine de l'augmentation de 5% des salaires du gouvernement adoptée en avril 2019, l'adoption d'une prime d'ancienneté et une augmentation de 10% du salaire minimum, ainsi qu'une augmentation prévue de 26% des dépenses en capital. »

Plusieurs mesures attendues pour augmenter les revenus n'ont pas encore été mises en œuvre.

"L'introduction de la taxe foncière qui devrait rapporter 0,2% des recettes du PIB a été reportée à 2020 et des augmentations supplémentaires des tarifs des services publics doivent encore être mises en œuvre", a déclaré M. Loustau-Lalanne aux journalistes.

Les Seychelles souhaitent ramener le taux d'inflation à 3,4 cette année et à 3,2% d'ici 2021.

"Cependant, nous prévoyons une remontée de l'inflation à 3% en 2020 et 2021 en raison des augmentations de salaires prévues, du rééquilibrage des tarifs des services publics, d'un assouplissement de la politique monétaire et d'un maintien soutenu, bien qu'assouplissant de la croissance du crédit", a déclaré M. Loustau-Lalanne.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont manqué au remboursement de leur dette publique en 2008 et ont obtenu la note «CCC».

La nation insulaire a subi un programme de réforme macroéconomique à partir de novembre 2008 pour faire face principalement à une balance des paiements sérieuse et à une dette extérieure difficile.

Les notations de Fitch sont effectuées régulièrement pour évaluer les perspectives économiques du pays, y compris la situation de sa dette extérieure et les risques potentiels pour l'économie de l'archipel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.